International
URL courte
20847
S'abonner

Alors que sa vidéo a été visionnée des milliers de fois sur Internet, l’homme qui a filmé la fusillade entre Jacob Blake et la police confie avoir été choqué par l’incident. De nouvelles manifestations ont entraîné des débordements dans la ville de Kenosha (Wisconsin), malgré le couvre-feu en vigueur.

Raysean White, le vidéaste amateur qui a filmé Jacob Blake se faire tirer dessus par la police a exprimé son désarroi au micro de CNN. 

Les deux hommes étaient voisins de quartier et le témoin a filmé la scène depuis sa fenêtre. Sa vidéo a été vue plus de 2 millions de fois sur Twitter.

Elle montre des policiers du Wisconsin crier et braquer leur arme sur Jacob Blake, un homme noir de 29 ans, alors que celui marche vers son véhicule et entrouvre la portière. Les forces de l’ordre ouvrent alors le feu sur lui à plusieurs reprises.

Raysean White confie à CNN être «en colère et traumatisé» par ce qu’il a filmé, et s’est dit avoir été incapable de dormir la nuit qui a suivi.

«C'est bouleversant de regarder par la fenêtre d’où je vis et de voir cet homme se faire tirer dessus par la police à sept reprises. C'est très perturbant pour moi, mais je suis à peu près sûr que les enfants de Jacob ont été plus traumatisés que quiconque pendant toute la scène».

Ben Crump, l'avocat de la victime, a affirmé que les trois enfants de Jacob Blake se trouvaient en effet à bord du véhicule quand leur père s’est fait tiré dessus.

Plusieurs manifestations

Après l’incident, Jacob Blake a été amené à l’hôpital. Il est actuellement dans un état stable, au sein d’une unité de soin intensif, a déclaré son avocat.

Suite à une première nuit d’émeutes, un couvre-feu avait été mis en place par les autorités dans la ville de Kenosha où se sont déroulés les faits. Mais de nouvelles manifestations ont tout de même eu lieu. Plusieurs voitures ont été incendiées et des magasins ont été pillés, comme le montrent plusieurs vidéos postées sur Internet. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

À New-York, 200 personnes ont également marché pour protester contre les violences policières, alors que Joe Biden a appelé à «une enquête immédiate, poussée et transparente et [à ce] que les policiers répondent de leurs actes».

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
émeutes, racisme, Wisconsin, violences policières
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook