International
URL courte
Par
25280
S'abonner

L’institut de recherche du ministère russe de la Défense, qui a participé à l’élaboration du vaccin contre le Covid-19, a été mis sous sanctions par les États-Unis avec quatre autres instituts de recherche russes, qui figurent sur une liste sur le site du département américain du Commerce.

Les États-Unis ont inscrit sur une liste de sanctions cinq instituts de recherche russes, dont celui du ministère de la Défense, qui a participé à l’élaboration du vaccin contre le Covid-19, à en juger par les informations publiées sur le site du département américain du Commerce.

Le 48e Institut central de recherche à Serguiev Possad du ministère de la Défense figure sur la liste comme étant soupçonné d'avoir travaillé sur des armes chimiques et biologiques.

En juin, le 48e Institut central de recherche à Serguiev Possad avait testé la toxicité, la sécurité, l'immunogénicité et l'efficacité de la protection du vaccin russe contre le coronavirus. Le chef du centre Gamaleïa, où ce dernier a été développé, a remercié la direction et le personnel de l'institut pour son travail fructueux et de qualité.

D’autres instituts russes sanctionnés

En plus de ces deux instituts, le 48e Institut central de recherche à Kirov, le 48e Institut central de recherche à Ekaterinbourg et l’Institut d'État pour la recherche scientifique en chimie organique et en technologie font également partie de la liste des sanctions américaines.

L'inclusion de ces organisations sur les listes du département américain du Commerce signifie que les autorités américaines imposent des restrictions à l'exportation, à la réexportation et au transfert de marchandises conformément à la réglementation en vigueur aux personnes morales et physiques qui présentent des risques pour la sécurité nationale et les intérêts de politique étrangère des États-Unis.

Lire aussi:

L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Tags:
sanctions, Russie, États-Unis, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook