International
URL courte
19337
S'abonner

Interrogé sur le vaccin russe contre le Covid-19, le chef de cabinet de la Maison-Blanche a martelé qu’il ne prendrait pas ce vaccin, en soulignant que les États-Unis avaient, selon lui, «les normes de santé et de sécurité les plus élevées au monde» et qu’ils allaient poursuivre leurs propres protocoles en élaboration de vaccin, relate Politico.

Le chef de cabinet de la Maison-Blanche, Mark Meadows, a déclaré que les États-Unis n'accepteraient pas les résultats des essais du vaccin russe contre le coronavirus.

«Nous n'allons pas accepter les essais étrangers venant de Russie», a-t-il déclaré dans un entretien à Politico.

Il a précisé que, pour tous les essais, les États-Unis s’appuyaient sur les protocoles de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA).

«Évidemment, nous avons les normes de santé et de sécurité les plus élevées au monde. Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez sacrifier. […] Et donc pour l’essai de la Russie, je ne prendrais pas ce vaccin», a-t-il conclu.

Par la suite, il a précisé qu’il était optimiste et qu’il croyait que le vaccin serait prêt aux États-Unis à l’automne.

Auparavant, les États-Unis ont inscrit sur une liste de sanctions cinq instituts de recherche russes, dont celui du ministère de la Défense, qui a participé à l’élaboration du vaccin contre le Covid-19, comme étant soupçonnés d'avoir travaillé sur des armes chimiques et biologiques, à en juger par les informations publiées sur le site du département américain du Commerce.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Russie, États-Unis, politique, Maison blanche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook