International
URL courte
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (95)
6336
S'abonner

De nouvelles interpellations ont eu lieu ce 26 août au soir à Minsk, où plusieurs centaines de partisans de l’opposition ont tenu un nouveau rassemblement. Selon notre correspondant sur place, les forces de l’ordre n’ont pas approché les femmes et les journalistes.

Une vingtaine de partisans de l’opposition réunis ce mercredi soir pour une nouvelle action à Minsk, près de la Maison du gouvernement, ont été interpellés, rapporte un correspondant de Sputnik présent sur place.

Vers 20h50 (19h50 heure de Paris), des véhicules des forces de l’ordre sont arrivés aux abords de la place de l’Indépendance sur laquelle se trouvaient quelque 500 manifestants et ont commencé à interpeller des hommes après avoir encerclé les lieux. Les femmes et les journalistes n’ont pas été approchés.

Certains hommes ont réussi à prendre la fuite, précise notre correspondant.

La police a par la suite confirmé des cas d’interpellation sans pour autant préciser le nombre d’individus arrêtés.

Protestations en Biélorussie

Depuis le 9 août, jour de la présidentielle, les manifestations s’enchaînent dans le pays. Les premières ont suivi l’annonce des résultats du scrutin. Selon les chiffres de la Commission électorale centrale, le Président en exercice a remporté pour la sixième fois l’élection en obtenant 80,1% des voix. L’opposition considère pour sa part que la victoire revient à Svetlana Tikhanovskaïa, candidate partie en Lituanie le lendemain du vote.

Au cours des premiers jours, les actions ont été réprimées par les forces de l’ordre à l’aide de gaz lacrymogène, de canons à eau, de grenades assourdissantes et de munitions en caoutchouc. Selon les chiffres officiels, près de 7.000 personnes ont été interpellées durant cette période. Des centaines de personnes ont été blessées, dont plus de 120 membres des forces de l’ordre, selon le ministère de l’Intérieur. Trois personnes y ont trouvé la mort.

Des actions de soutien au Président Alexandre Loukachenko ont également eu lieu.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (95)

Lire aussi:

L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Un élu centriste de Paris explique le lynchage de Yuriy par l’impossibilité d’«aller au sport»
Agression de Yuriy à Paris: sa mère donne de ses nouvelles - photo
Tags:
Biélorussie, manifestation, opposition, Minsk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook