International
URL courte
Attaques contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande (27)
192717
S'abonner

L’Australien qui avait abattu en mars 2019 une cinquantaine de fidèles durant la prière du vendredi dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande a été condamné à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. Le procureur a qualifié ce carnage de «sans précédent dans l'histoire criminelle» du pays.

Le tueur des mosquées de Christchurch, Brenton Tarrant, a été condamné ce 27 août à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir assassiné 51 fidèles musulmans en 2019 en Nouvelle-Zélande.

La Première ministre, Jacinda Ardern, a aussitôt réagi en lui souhaitant une vie de «silence total et absolu».

Lors de l'énoncé de la peine, le juge Cameron Mander a souligné que derrière l'idéologie «tordue» de cet «homme mauvais» et «inhumain» se cachait une «profonde haine» qui l'a conduit à s'en prendre à des hommes, des femmes et des enfants sans défense.

Le 15 mars 2019, le suprémaciste blanc australien avait abattu dans deux mosquées de cette ville du sud de la Nouvelle-Zélande, 51 fidèles durant la prière du vendredi, suscitant une immense vague d'indignation dans le monde entier.

Il avait plaidé coupable des 51 meurtres, de 40 tentatives de meurtre et d'un acte terroriste.

Le procureur Mark Zarifeh a estimé, cité par l'AFP, que ce carnage était «sans précédent dans l'histoire criminelle de la Nouvelle-Zélande».

Dossier:
Attaques contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande (27)

Lire aussi:

Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Deux suppositoires par jour: l’Institut Pasteur de Lille teste un médicament contre le Covid
Tags:
mosquées, tueur, perpétuité, prison, Christchurch, Nouvelle-Zélande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook