International
URL courte
3114910
S'abonner

Un sous-marin russe a fait surface près de l'Alaska, a annoncé le commandement Nord des États-Unis en indiquant n'avoir reçu aucune demande d'assistance. Une source dans la marine russe a expliqué qu’il participait à des exercices et n'en avait pas besoin.

Le Northern Command des États-Unis et le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) ont annoncé qu'ils surveillaient de près le sous-marin russe qui avait fait surface près de l'Alaska.

«Nous suivons de près les navires présentant de l'intérêt, y compris les navires militaires étrangers dans notre zone de responsabilité», a-t-il été indiqué.

Le Northern Command a précisé que le sous-marin russe se trouvait «dans les eaux internationales bien en dehors des eaux territoriales américaines».

Les militaires américains ont ajouté qu'ils n'avaient reçu aucune demande d'assistance.

La Défense russe n'a livré aucun commentaire relatif à l'information.

Un sous-marin participant à des exercices

Une source de Sputnik dans la Flotte russe du Pacifique a cependant signalé qu'il s'agissait du sous-marin Omsk.

«C'est le sous-marin russe Omsk qui participe à des exercices», a-t-elle indiqué, précisant qu'il n'était question d'aucune situation d'urgence.

Jeudi 27 août, la Flotte russe du Pacifique a fait savoir que le croiseur lance-missiles Variag et le sous-marin Omsk avaient effectué des tirs sur des cibles maritimes en mer de Barents. Le Variag a tiré un missile de croisière antinavire Vulkan et l'Omsk a visé sa cible avec un missile antinavire Granit. Les deux ont détruit leur cible respectivement à 450 et à plus de 320 kilomètres de distance.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
sous-marin, NORTHCOM (United States Northern Command), Alaska
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook