International
URL courte
2612123
S'abonner

Les États-Unis ont envoyé «un signal au Kremlin» en révélant la présence en août 2020 de leur sous-marin secret USS Seawolf près des côtes de la Norvège, selon le portail américain The Drive.

La marine américaine a annoncé pour la première fois que l'USS Seawolf s'était rendu en Norvège le 21 août 2020. Les photos, rares, de ce sous-marin effectuant ce qui a été décrit comme «un bref arrêt pour le personnel» sont apparues en ligne le 25 août.

Le fait de divulguer l'emplacement d’un sous-marin secret est inhabituel et ces photos ont été publiées pour la première fois, précise Drive.

Le média indique que cela serait destiné, au moins en partie, à envoyer un message au gouvernement russe sur les capacités américaines dans la région.

Les causes du signal inconnues

«Selon toutes les indications, l'annonce très inhabituelle faite par la marine américaine sur la présence du Seawolf dans cette zone est destinée à communiquer un message au Kremlin, mais il n'est pas tout à fait clair à quelle occasion», signale-t-il.

Selon The Drive, Tromsø, où a fait surface le Seawolf, se trouve à proximité de la voie par laquelle les sous-marins russes se dirigent vers ou depuis leurs bases du nord-ouest de la Russie.

«Le déploiement du sous-marin américain dans la région fait suite à des années d'augmentation significative de l'activité sous-marine russe dans l'océan Atlantique Nord et les régions adjacentes», ajoute le site.

L'arrivé du Seawolf en Norvège a également eu lieu un jour avant celle de six bombardiers B-52H Stratofortress à capacité nucléaire au Royaume-Uni pour un déploiement à court terme afin de participer à des entraînements conjoints avec des avions de combat de la Royal Norwegian Air Force.

«Cela semble également être un signal visant Moscou», selon le média.

L'engagement US à assurer la dissuasion dans la région

Le contre-amiral Anthony Carullo avait précédemment annoncé que l'arrivée du Seawolf «complète nos capacités de guerre sous-marine déjà considérables et démontre notre engagement continu à assurer la sécurité maritime et la dissuasion dans toute la région»,

Le Seawolf, ainsi que les sous-marins du même projet, l'USS Connecticut et l'USS Jimmy Carter, ont été conçus principalement comme des sous-marins d'attaque à propulsion nucléaire. Cependant, la montée en flèche des coûts ainsi que les réductions de budget dans l'armée américaine après la fin de la guerre froide ont conduit la marine à abandonner son projet d'acquérir d’une flotte de 29 de ces engins, la production se terminant finalement avec trois exemplaires. À l'heure actuelle, ils sont utilisés pour des missions spéciales

Selon The Drive, les Seawolf sont bien connus pour leur capacité à naviguer sous la glace épaisse de l'Arctique pendant de longues périodes, ce qui les rend idéaux pour patrouiller et surveiller les activités navales.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
USS Seawolf, Kremlin, Norvège
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook