International
URL courte
556157
S'abonner

Des manifestants ont lancé des projectiles contre les forces de l'ordre et mis le feu à des débris dans la troisième ville suédoise après qu'un militant anti-islam a mis le feu à un Coran.

Des incidents ont éclaté ce vendredi 28 août à Malmö, troisième ville suédoise, quelques heures après que le chef d'un parti danois d'extrême droite, connu pour ses provocations anti-musulmanes, a été interdit d'entrée sur le territoire suédois alors qu'il y prévoyait une manifestation, rapporte l'AFP se référant à des médias locaux.

Les manifestants ont notamment lancé des projectiles contre les forces de l'ordre et mis le feu à des débris, des actions en lien «avec le fait qu'un Coran a brûlé dans la région plus tôt dans la journée», selon Rickard Lundqvist, porte-parole de la police cité par le tabloïd Expressen.

Les incidents interviennent alors que Rasmus Paludan, chef de file de la Ligne Dure, devait se rendre à Malmö pour y organiser une manifestation anti-musulmane. Après qu'il a été interdit de territoire suédois, il a malgré tout tenté de rejoindre Malmö mais a été refoulé à un poste de contrôle frontalier près de la ville. Il a ensuite mis le feu à un Coran, ce qui a été filmé par des militants.

​Avocat et youtubeur, Rasmus Paludan organise régulièrement des manifestations rassemblant une poignée de personnes pour exprimer son opposition à l'immigration et à ce qu'il considère être une islamisation de la société. En 2019, il avait brûlé un Coran entouré de bacon, rappelle l'AFP.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
islamophobie, émeutes, Suède, islam, Coran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook