International
URL courte
8413
S'abonner

Une personne a été tuée lors d'une fusillade dans le centre-ville de Portland, ville touchée par des émeutes de masse, selon la police. Il n’est toutefois pas clair si cette mort est liée aux manifestations. Les rapports estiment que la fusillade a eu lieu tard dans la nuit du 29 août près de l’angle de la Southwest 3rd Avenue et d'Alder Street.

Pendant des heurts qui ont éclaté à Portland tard dans la nuit du 29 août, une personne a été tuée lors d'une fusillade, affirme la police.

Selon des rapports préliminaires, la victime est un homme blanc.

Attention, la séquence qui suit contient des images pouvant heurter la sensibilité des spectateurs

Des coups de feu ont été entendus près de l’angle de la Southwest 3rd Avenue et d'Alder Street, indiquent les forces de l’ordre dans un communiqué.

«[La police, ndlr] a répondu et a localisé une victime blessée par balle à la poitrine. Le service médical a répondu et a constaté que la victime était décédée», ajoute le communiqué.

Samedi, une caravane de plus de 600 véhicules de partisans de Donald Trump est arrivée dans la ville. La police a signalé des affrontements entre les participants au rassemblement pro-Trump et les manifestants de Black Lives Matter.

Manifestations à Portland

Les manifestations contre les violences policières frappent Portland depuis plus de trois mois, depuis la mort de George Floyd à Minneapolis lors d'une interpellation musclée.

Dans la nuit du 28 au 29 août, les manifestants ont mis le feu au bâtiment de l'Association de police de Portland. Les forces de l’ordre ont qualifié cet acte d'émeute et ont procédé à plusieurs interpellations.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
émeutes, États-Unis, Portland
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook