International
URL courte
36855
S'abonner

Lors d’une récente manifestation contre le port du masque obligatoire à Berlin, certaines personnes ont scandé «Poutine!». Selon un député à la chambre des représentants allemande, elles l’ont fait dans l’espoir que le chef d’État russe persuade Angela Merkel d’améliorer «les conditions de vie en Allemagne».

Les opposants au port du masque et aux mesures de restrictions contre le Covid-19 qui se sont rassemblés le week-end dernier à Berlin, non loin de l’ambassade de Russie, ont scandé «Poutine!» en marque de respect au Président russe, a déclaré lundi 31 août à Sputnik Gunnar Lindemann, membre de la Chambre des représentants (Alternative pour l'Allemagne, AfD).

Selon lui, M.Poutine a très bonne réputation auprès des Allemands et les manifestants ont décidé de se rendre à l'ambassade de Russie pour «attirer l’attention sur les conditions en Allemagne», dans l'espoir que la Russie puisse influer sur la chancelière Angela Merkel.

«À mon avis, il n'y a jamais eu de danger pour l'ambassade de Russie», a estimé le député.

Manifestations à Berlin: tentative de pénétrer dans le parlement

Selon M.Lindemann, les manifestations des anti-masques du week-end dernier ont été «essentiellement pacifiques» en Allemagne, à l’exception de l’incident devant le Bundestag que «plusieurs manifestants bizarres ont tenté de prendre d’assaut».

Toutefois, «il n'y avait pas de réel danger non plus», a-t-il nuancé.

Le 29 août, plusieurs centaines de manifestants ont essayé de pénétrer dans le palais du Reichstag, siège de la Chambre des députés à Berlin. Ils ont forcé des barrières pour monter sur les marches du bâtiment et ont été empêchés de justesse d’y pénétrer par les forces de l'ordre qui ont utilisé des sprays pour disperser la foule. La police a interpellé 316 personnes, 33 de ses agents ont été blessés.

Selon M.Lindemann, «la police n'a pas toujours réagi de manière proportionnée».

«Nous avons appris qu’il y a eu des cas de violences policières, que nous examinerons à la Chambre des représentants de Berlin", a conclu le député de l'AfD.

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
L’UE réagit aux sanctions contre l’Iran rétablies unilatéralement par les États-Unis
Notre-Dame: les experts forestiers jugent la nouvelle charpente en chêne «résolument moderne» - vidéo
Tags:
Gunnar Lindemann, Covid-19, Vladimir Poutine, Berlin, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook