International
URL courte
112315
S'abonner

Après qu’un vol parti de la Grèce a atterri au Pays de Galles, le 25 août, près de 200 passagers ont été mis en quarantaine. Sept vacanciers sont en cause, car ils seraient à l’origine de la contamination au Covid-19 de 16 autres voyageurs à bord.

Près de 200 passagers d’un vol du 25 août reliant l’île grecque de Zante à Cardiff, au Pays de Galles, se sont mis en quarantaine après des comportements inappropriés de voyageurs à bord, rapporte le Guardian.

Selon le média, il s’est avéré que sept voyageurs, présents à bord, seraient l’origine de la contamination au coronavirus de 16 autres personnes.

Une des passagères a raconté à la station BBC Radio 4 que plusieurs individus ne portaient pas leurs masques correctement et semblaient n’avoir que faire des règles en vigueur pour éviter la propagation du Covid-19.

Elle a ajouté que le vol était rempli de «covidiots égoïstes et d’un équipage qui s’en fichait».

«Beaucoup de gens portaient leurs masques sous le nez ou sous le menton [...]. Ils enlevaient leurs masques pour parler à des amis et n'hésitaient pas à aller et venir dans les allées», a raconté la passagère en précisant que les hôtesses de l’air et stewards n'auraient, par ailleurs, pas rappelé à l'ordre ces passagers indisciplinés.

«Il y avait un homme assis à côté de moi qui avait son masque autour du menton pendant tout le vol, et l'hôtesse lui parlait sans rien lui dire», a-t-elle raconté à BBC Radio 4.

L’ouverture d’une enquête

Comme le précise le Guardian, la compagnie aérienne TUIfly a réagi à cette situation et a indiqué qu’une enquête a été ouverte.

«La sécurité et le bien-être des passagers et des membres d'équipage sont notre priorité absolue et nous coordonnons tous les vols conformément aux lignes directrices de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA)», a expliqué le transporteur, cité par le média britannique.

Gwen Lowe, consultant de l'agence nationale galloise de santé publique, a déclaré au Guardian qu’environ 30 personnes revenant de l'île grecque de Zante ont été testées positives au coronavirus au Pays de Galles la semaine dernière et qu'elle s'attendait à ce que le nombre augmenterait.

Le Guardian a également souligné que la Grèce ne figurait pas parmi les pays à risque, et les voyageurs en provenance de ce territoire n’étaient pas contraints à 14 jours de quarantaine à leur retour au Royaume-Uni.

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Tags:
Covid-19, quarantaine, avion, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook