International
URL courte
Par
10514
S'abonner

Le commandant de la Force al-Qods des Gardiens de la révolution islamique iranienne, le général de brigade Ismaël Qaani, est apparu lundi soir dans une vidéo publiée par l’agence de presse Mehr, réfutant ainsi les informations sur sa mort dans la journée lors d’un raid israélien sur le sud de Damas.

Des informations ont circulé lundi 31 août sur l’assassinat du commandant de la Force al-Qods, unité d’élite du corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI) iranienne, le général de brigade Ismaël Qaani. Il aurait été tué dans un raid de l’aviation israélienne sur le sud de la capitale syrienne, Damas. Des informations démenties par l’apparition du haut gradé dans une vidéo diffusée le même jour par Mehr News Agency (MNA).

Le général Qaani a été filmé lors de sa visite au domicile du bras droit du commandant défunt de la Force al-Qods, le général Qassem Soleimani. Il s’agit du général-major Hossein Pourjafari qui accompagnait le général Soleimani le jour de son assassinat dans une attaque de drone américain à l’aéroport de Bagdad, en Irak.

Poursuivre l'œuvre de Qassem Soleimani 

«Nous prions Dieu d'accorder sa miséricorde à l'âme du martyr Qassem Soleimani, d'élever son rang au paradis et de nous aider à poursuivre son œuvre», déclare Ismaël Qaani devant la caméra de MNA.

L’agence de presse précise que la vidéo a été filmée quelques minutes avant que le commandant de la Force al-Qods ne fasse sa prière d’Al Maghrib (prière des musulmans au coucher du soleil), réfutant ainsi les informations faisant état de sa mort lors du raid israélien mené lundi sur le sud de Damas.

Lire aussi:

Une octogénaire étranglée, dépouillée et enfermée dans un placard, près de Calais
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Tags:
Qassem Soleimani, meurtre, assassinats ciblés, tentative d'assassinat, Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook