International
URL courte
84711
S'abonner

Donald Trump a ordonné de supprimer les formations contre le racisme dispensées dans l'administration fédérale, qui constituent selon lui de la «propagande clivante et anti-américaine», a annoncé la Maison-Blanche.

L'administration présidentielle des États-Unis a reçu l'ordre de Donald Trump de mettre fin aux formations contre le racisme, a annoncé samedi 5 septembre la Maison-Blanche alors que la campagne électorale pour la présidentielle du 3 novembre est marquée par de fortes tensions entre les deux camps sur la question du racisme.

Les responsables de l'administration doivent «s'assurer que les agences fédérales cessent d'utiliser les dollars des contribuables pour financer ces séances de propagande clivantes et anti-américaines», a indiqué la Maison-Blanche dans un communiqué cité par l'agence France-Presse (AFP).

Selon le communiqué, des employés de l'administration ont été priés de suivre des formations où il leur était dit que «pratiquement toutes les personnes blanches contribuent au racisme» et de dire qu'ils «bénéficient du racisme».

«Dans certains cas, ces formations sont allées jusqu'à affirmer que le racisme est ancré dans la croyance que l'Amérique est une terre d'opportunités ou que les emplois devraient être attribués aux personnes les plus qualifiées», est-il indiqué dans le communiqué.

Mouvement contre le racisme et les violences aux États-Unis

Une vague de protestations contre le racisme et la discrimination frappent les États-Unis depuis la mort de l’Afro-Américain George Floyd à Minneapolis lors d'une interpellation musclée fin mai.

Fin août, des cortèges ont dégénéré en violences à Kenosha, avec des heurts entre les manifestants et les forces de l'ordre et de nombreuses dégradations après qu'un policier a grièvement blessé un autre Afro-Américain, Jacob Blake, alors qu'il résistait à son interpellation. Dans la nuit du 28 au 29 août, les manifestants ont mis le feu au bâtiment de l'Association de police de Portland, dans l'Oregon. 

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Tags:
États-Unis, Donald Trump, Maison blanche, racisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook