International
URL courte
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (103)
147
S'abonner

Les recherches dans les décombres d'un immeuble à Beyrouth ont pris fin, après des informations cette semaine sur un éventuel survivant. «Il n'y avait ni vivant ni mort», a constaté à l’AFP le directeur des opérations de la Défense civile libanaise.

Les services de secours ont achevé leurs recherches dans les ruines d'un immeuble d'un quartier sinistré de Beyrouth sans retrouver de victime, a indiqué dimanche 6 septembre un responsable.

Plus tôt dans la semaine, une équipe de secouristes chiliens avait assuré avoir détecté des pulsations cardiaques sous les décombres d'un bâtiment grâce à un chien renifleur et à des scanners thermiques, faisant naître l'espoir de retrouver un survivant à la puissante explosion du port de Beyrouth survenue le 4 août.

«Il n'y a plus rien», a indiqué dimanche à l'AFP le directeur des opérations de la Défense civile libanaise, George Abou Moussa, à la question de savoir s'il y avait encore des opérations de recherches sur ce site. «Il n'y avait ni vivant ni mort» sous les décombres.

«Aucun signe de vie»

La veille déjà, Francesco Lermanda, qui dirige l'équipe de secouristes chiliens, avait indiqué qu'«aucun signe de vie» n'avait été retrouvé sous les décombres de l'immeuble.

Le gouverneur de Beyrouth Marwan Abboud avait auparavant déclaré qu'il pourrait y avoir un ou deux corps, et peut-être même un survivant.

L'explosion du 4 août, qui a détruit des quartiers entiers de la capitale libanaise, a fait au moins 191 morts et blessé plus de 6.500 personnes. Sept personnes sont toujours portées disparues.

Dossier:
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (103)

Lire aussi:

Caricatures: Macron se prononce pour la première fois depuis la polémique sur ses propos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme attaque des policiers au centre de Moscou, il y aurait des blessés
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
Tags:
survivant, recherches, Beyrouth
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook