International
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (64)
221071
S'abonner

Le ministère allemand des Affaires étrangères a expliqué pourquoi l’Allemagne tardait à fournir les données requises par la Russie sur l’affaire du blogueur Alexeï Navalny. Cette lenteur lui a déjà valu des accusations de «double jeu» de la part de Moscou.

L’Allemagne peut fournir les informations conformément à la demande d’assistance juridique russe dans l’affaire sur l’hospitalisation du blogueur Alexeï Navalny mais cette procédure prendra du temps, a déclaré ce dimanche 6 septembre le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas.

«Le ministère des Affaires étrangères a approuvé l’envoi des informations. Mais ce processus [est long, ndlr] puisque nous recevons toujours de nouvelles données. Le traitement de M.Navalny continue, on est en train d’évaluer la quantité de toxines restant dans son corps», a expliqué le ministre dans une interview accordée à la chaîne de télévision ARD.

M.Maas a précisé que la requête d’assistance juridique russe devait être approuvée par d’autres organisations dont l’hôpital de la Charité de Berlin qui étudie les échantillons.

«Les résultats des analyses constituent des données personnelles, l’autorisation [de transfert des données, ndlr] doit être donnée par celui à qui elles appartiennent», a-t-il ajouté sans préciser qui est actuellement habilité à donner cette autorisation.

En général, lorsqu'il s'agit de soins médicaux, on parle de «types spéciaux de données personnalisées» qui sont protégés par la loi contre la transmission à des tiers. Toutefois, la police et le parquet peuvent exiger de telles informations dans certains cas.

M.Maas a également noté que l'affaire Navalny avait attiré l'attention du monde entier, de sorte que les autorités allemandes cherchaient à prendre des mesures de sécurité très strictes.

«Double jeu» de Berlin?

Le parquet russe a envoyé le 27 août une demande d’informations sur l’état de santé de M.Navalny, transféré de Russie en Allemagne à Berlin le 22 août. Les autorités allemandes n’ont toujours pas fourni ces informations.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré ce dimanche 6 septembre que la Russie n’avait pas la certitude que Berlin se comportait honnêtement en ce qui concerne Alexeï Navalny, évoquant «un double jeu» de l’Allemagne.

Selon elle, tout en exhortant Moscou à prendre d'urgence des mesures pour enquêter sur la situation relative à M.Navalny, Berlin retarde délibérément ce processus en ne fournissant pas d’informations concernant son état de santé.

Malaise de Navalny: empoisonnement ou hypoglycémie?

Le blogueur et opposant russe Alexeï Navalny a fait le 20 août un malaise à bord d’un avion qui se dirigeait de Tomsk à Moscou. Après un atterrissage d’urgence, il a été hospitalisé à Omsk, en Sibérie, où il a été placé en soins intensifs et dans le coma artificiel.

Les médecins d’Omsk, qui n’ont pas trouvé de traces de poison dans son sang et son urine, ont supposé qu’il souffrait de troubles métaboliques ayant causé une forte hypoglycémie.

À la demande de sa famille, M.Navalny a été transféré par avion médicalisé à l’hôpital de la Charité en Allemagne le 22 août. Le 2 septembre, Berlin a annoncé, en se référant à des médecins militaires, qu’il aurait été empoisonné par une substance du groupe des agents toxiques Novitchok.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (64)

Lire aussi:

Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Ce qui arrive à une personne empoisonnée au Novitchok? Un concepteur répond
Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Des scientifiques désignent les «responsables» de la propagation de la pandémie de Covid-19
Tags:
intoxication, données personnelles, Russie, Heiko Maas, Allemagne, Alexeï Navalny
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook