International
URL courte
Par
8410
S'abonner

L’imposition de nouvelles sanctions contre la Russie sur fond d’affaire Navalny ne fera que provoquer un durcissement de sa politique, a déclaré le ministre allemand de l’Économie.

Il est peu probable que les sanctions décrétées à l’encontre de la Russie finissent par pousser le pays à modifier sa politique, estime le ministre allemand de l’Économie Peter Altmaier.

«Je ne connais aucun cas dans lequel les sanctions imposées contre un pays tel que la Russie l’ont fait changer de position», souligne le ministre dans un entretien accordé à la chaîne de télévision locale ARD.

Selon lui, l’imposition de nouvelles restrictions ne fera que provoquer un durcissement de la politique russe. Dans le même temps, il n’a pas exclu l’introduction de sanctions visant Moscou suite à l’empoisonnement présumé d’Alexeï Navalny, qui se positionne comme principal opposant à Vladimir Poutine.

Accusations rejetées par Moscou

Hospitalisé depuis près de trois semaines à l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin, M.Navalny a été sorti de son coma artificiel lundi 7 septembre. S’appuyant sur les analyses menées par des experts de la Bundeswehr, Berlin affirme que l’opposant a été empoisonné le 20 août en Sibérie avec un agent neurotoxique de type Novitchok.

De leur côté, les autorités russes démentent toute implication et dénoncent les accusations «absurdes» et «inacceptables» contre Moscou.

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
sanctions, Allemagne, Russie, Alexeï Navalny, Peter Altmaier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook