International
URL courte
Par
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (95)
20753
S'abonner

Trois opposants biélorusses, dont Maria Kolesnikova, qui selon son entourage a été «enlevée» lundi matin, ont été arrêtés à la frontière ukrainienne, a annoncé ce mardi un membre de la police aux frontières du pays.

Une membre du Conseil de coordination de l'opposition de Biélorussie, Maria Kolesnikova, a été arrêtée alors qu'elle traversait illégalement la frontière avec l'Ukraine, a rapporté la chaîne de télévision Belarus-1 en partageant une vidéo des faits.

Selon le Comité national des frontières, elle a passé le contrôle avec ses associés Anton Rodnenkov et Ivan Kravtsov dans la nuit du 7 au 8 septembre. Ces deux autres opposants ont pu quitter le pays.

«Kolesnikova est actuellement détenue», a indiqué le porte-parole des gardes-frontières, Anton Bytchkovski. «Une procédure est en cours afin d'évaluer la situation d'un point de vue juridique.»

Son prétendu kidnapping

Mme Kolesnikova, 38 ans, avait disparu le 7 septembre à Minsk, «enlevée» selon ses partisans et embarquée dans un véhicule contre son gré.

Le ministère biélorusse de l'Intérieur avait indiqué n'avoir aucune information quant à une éventuelle arrestation.

Nombre de figures de l'opposition, membres ou non du Conseil de coordination, ont fui ces dernières semaines, M.Loukachenko, au pouvoir depuis 26 ans, faisant face à une mobilisation sans précédent contre lui.

Manifestations en Biélorussie

Une vague de manifestations s’est déclenchée en Biélorussie après la fin de la présidentielle du 9 août remportée par Alexandre Loukachenko. Selon la Commission électorale centrale, le Président en exercice a recueilli 80,1% des voix. Toutefois, l’opposition estime qu’il faut donner la victoire à la principale rivale de M.Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa, qui compte 10,8% des voix.

Dossier:
Tensions en Biélorussie à l’issue de la présidentielle 2020 (95)

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Tags:
Biélorussie, opposition
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook