International
URL courte
Par
4308
S'abonner

Connu pour son attitude controversée au sujet du port du masque dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, Donald Trump a demandé à un journaliste d’enlever la protection qu’il portait pour lui poser sa question. Mais il s’est heurté à un refus catégorique.

Lors d’une conférence de presse donnée le lundi 7 septembre à Washington par Donald Trump, un journaliste s’est vu demander d’ôter son masque. Apparemment mécontent que le représentant de l’agence de presse Reuters en porte un, le chef de la Maison-Blanche lui a coupé la parole alors qu’il avait déjà commencé à poser sa question.

«Vous allez devoir enlever ça, s’il vous plaît. Vous pouvez l’enlever», lui a-t-il lancé.

Le correspondant a refusé tout net.

Il a toutefois assuré qu’il allait «parler beaucoup plus fort», après quoi Donald Trump est revenu à la charge.

«Si vous l’enleviez, ce serait beaucoup plus facile.»

Nullement décontenancé par cette insistance, le journaliste a refusé une seconde fois.

«Je vais parler beaucoup plus fort, est-ce mieux?», a-t-il demandé.

Après quoi Donald Trump a fini par capituler:

«C’est mieux. Oui, c’est mieux», a-t-il convenu.

Un instant plus tard, un autre journaliste, du Guardian, a été désigné pour poser sa question et a retiré au préalable son masque. Ce que le Président n’a pas manqué de souligner.

«Vous semblez si clair… contrairement à d’autres», a-t-il lâché.

«Aucune vulnérabilité»

Alors même que les États-Unis restent le pays le plus touché par le coronavirus tant en nombre de cas enregistrés que de décès, Donald Trump a toujours évité de paraître en public avec un masque. Il en a porté un pour la première fois le 11 juillet, dans le cadre d’une visite faite à des militaires blessés au combat, à l'hôpital Walter Reed de Bethesda, dans le Maryland. Pourtant, une semaine plus tard, il avait déclaré à Fox News qu’il n’irait pas jusqu’à recommander le port du masque à l’échelle nationale. Avant de faire volte-face trois jours plus tard pour demander à tout le monde, «quand il est impossible de respecter les distances», de se prémunir de la sorte.

Plus tôt, il avait expliqué qu’il lui était inutile de se protéger parce que tout le monde se tenait à «une certaine distance» de lui, ajoutant ne ressentir «aucune vulnérabilité» face à la propagation du Covid-19.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
Covid-19, masques, journalistes, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook