International
URL courte
Par
23417
S'abonner

Un mur consacré d'ordinaire aux fresques d'artistes à Paris a été utilisé comme support d’une publicité d’Amazon. Ce qui a été blâmé et sanctionné par la ville.

Une publicité pour le service vidéo d'Amazon a été qualifiée d’«affichage sauvage et absolument illégal» par Alexandra Cordebard, la maire du 10e arrondissement de Paris.

En effet, le mur d’expression libre qui est situé à la pointe Poulmarch et qui est destiné aux fresques d'artistes de rue, affiche depuis quelques jours l’inscription «Plus viral qu'une fête sans masques». Un message assorti au bas à droite du hashtag Prime Video, le service de vidéo d’Amazon.

Or, l’espace n’est pas dédié à l'affichage publicitaire, a rappelé la maire, ajoutant qu’un procès-verbal avait été dressé et que les frais d’enlèvement seraient intégralement facturés à l’entreprise.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
sanctions, Amazon, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook