International
URL courte
Par
23417
S'abonner

Un mur consacré d'ordinaire aux fresques d'artistes à Paris a été utilisé comme support d’une publicité d’Amazon. Ce qui a été blâmé et sanctionné par la ville.

Une publicité pour le service vidéo d'Amazon a été qualifiée d’«affichage sauvage et absolument illégal» par Alexandra Cordebard, la maire du 10e arrondissement de Paris.

En effet, le mur d’expression libre qui est situé à la pointe Poulmarch et qui est destiné aux fresques d'artistes de rue, affiche depuis quelques jours l’inscription «Plus viral qu'une fête sans masques». Un message assorti au bas à droite du hashtag Prime Video, le service de vidéo d’Amazon.

Or, l’espace n’est pas dédié à l'affichage publicitaire, a rappelé la maire, ajoutant qu’un procès-verbal avait été dressé et que les frais d’enlèvement seraient intégralement facturés à l’entreprise.

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Macron: «les images de l'agression» du producteur à Paris «sont inacceptables et nous font honte»
Tags:
sanctions, Amazon, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook