International
URL courte
Par
7361
S'abonner

Commentant la suspension des essais cliniques du vaccin du groupe AstraZeneca, le porte-parole du Président Poutine a souligné l'importance pour chaque pays d'avoir plusieurs vaccins dans son arsenal. Selon lui, «cela fournit des résultats de test plus fiables».

La pause décrétée pour les essais cliniques du vaccin expérimental contre le Covid-19 du groupe AstraZeneca souligne la nécessité d'avoir plusieurs vaccins en préparation, comme c’est le cas en Russie, a déclaré le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov.

«Cette affaire souligne une fois de plus l'importance pour chaque pays d'avoir plusieurs vaccins dans son arsenal. Cela fournit des résultats de test plus fiables», a indiqué Dmitri Peskov.

En comparant les vaccins d'Oxford et du centre russe Gamaleïa, le porte-parole du Kremlin a indiqué que le vaccin russe Spoutnik V était «beaucoup plus fiable» car il est basé sur des adénoviraux humains, alors que celui d'AstraZeneca est à base d’adénovirus de singe.

Dmitri Peskov a pourtant précisé que la Russie voyait d’un mauvais œil les tentatives de politisation du développement des vaccins.

Une réaction «inexpliquée» chez un patient

Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca a annoncé avoir suspendu les essais cliniques de son vaccin contre le Covid-19 après l'apparition d'une «maladie potentiellement inexpliquée» chez un participant. C'est la première suspension connue d'essais cliniques concernant un vaccin expérimental contre le Covid-19.

AstraZeneca est le partenaire industriel de l'université britannique Oxford, et leur vaccin est testé sur des dizaines de milliers de volontaires au Royaume-Uni, au Brésil, en Afrique du Sud et, depuis le 31 août, aux États-Unis, dans ce qu'on appelle la phase 3 des essais, la dernière, devant vérifier sécurité et efficacité.

Le laboratoire avait déjà pré-vendu des centaines de millions de doses à de multiples pays, au cas où son vaccin prouverait son efficacité.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
Covid-19, Spoutnik V (vaccin contre le Covid-19), Kremlin, Dmitri Peskov, vaccin, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook