International
URL courte
Par
4512
S'abonner

Au début de l’épidémie de Covid-19 aux États-Unis, le Président américain était conscient de la gravité de la situation mais a préféré l’atténuer pour ne pas «semer la panique» parmi le peuple, indique CNN qui cite le prochain livre du journaliste d'investigation Bob Woodward.

Le journaliste du Washington Post Bob Woodward, dont les révélations dans l'affaire du Watergate ont entraîné la démission de Richard Nixon en 1974, s’apprête à publier son deuxième livre lequel porte sur Donald Trump. «Rage» («la Colère») repose sur une série d’interviews avec le Président américain.

​D’après CNN, qui a pu consulter des extraits du livre, le Président savait dès début février que le virus était dangereux, aéroporté et hautement contagieux, et plus mortel que la grippe. Pour preuve, la chaîne publie un enregistrement dans lequel Donald Trump qualifie le virus de «chose mortelle».

Dans un autre enregistrement daté du 19 mars, soit quelque jour après la déclaration d’état d’urgence national, le média assure que Trump reconnaît avoir minimisé la gravité de la situation.

«J’ai toujours voulu la minimiser. Je continue à le faire, car je ne veux pas créer de panique», lance une voix ressemblant à celle de 45e Président des États-Unis.

Réaction de Trump

De son côté, Donald Trump n'a ni nié ni confirmé les propos rapportés par CNN, précisant qu’il était «très ouvert» que ce soit concernant Woodward ou n'importe qui d'autre.

«Le fait est que je suis un meneur pour ce pays. J'adore notre pays. Et je ne veux pas que les gens aient peur. Je ne veux pas "semer la panique", comme tu le dis. Et je ne conduirai certainement pas ce pays ou le monde dans la frénésie», a-t-il déclaré.

Cependant, il n’a pas manqué d’égratigner «Rage», le qualifiant de «nouveau hit» politique.

Lire aussi:

Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Watergate, danger, morts, Covid-19, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook