International
URL courte
Par
5638
S'abonner

Le Conseil européen a pris ce jeudi 10 septembre la décision d’étendre le régime de sanctions individuelles contre la Russie pour six mois supplémentaires, jusqu’à mi-mars. Selon un communiqué, la mesure vise des organismes et des personnalités qui menacent la souveraineté de l’Ukraine.

Initialement instaurées le 17 mars 2014, au lendemain du référendum sur le rattachement de la Crimée, les sanctions individuelles contre la Russie ont été prolongées ce jeudi 10 septembre sur décision du Conseil européen.

«Le Conseil a décidé ce jour de proroger pour une nouvelle période de six mois, jusqu'au 15 mars 2021, les sanctions visant des personnes et entités qui continuent de compromettre ou de menacer l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine», informe le communiqué.

Il est précisé que les mesures en vigueur prévoient à la fois des restrictions en matière de déplacements et le gel des avoirs, et continueront à s'appliquer à 175 personnes et 44 entités.

Référendum

La Crimée, rattachée à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954, à l'époque de l'URSS, a réintégré la Russie à la suite d'un référendum organisé le 16 mars 2014. 96,77% des habitants de la péninsule ont voté pour le rattachement. L'Ukraine ne reconnaît pas les résultats du vote et continue à considérer ce territoire comme le sien.

Lire aussi:

Pfizer n'est «pas certain» que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
sanctions, Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook