International
URL courte
Par
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (103)
6239
S'abonner

Le Président libanais Michel Aoun a déclaré ce jeudi 10 septembre que l'énorme incendie qui a ravagé aujourd’hui le port de Beyrouth, déjà dévasté par l’explosion du 4 août, a pu être provoqué par un acte de sabotage, une erreur technique ou une négligence.

S’exprimant lors d’une réunion ce jeudi 10 septembre, le Président libanais n’a pas exclu un facteur humain derrière l’important incendie qui s’est déclaré cet après-midi dans le port du Beyrouth.

«L'incendie d'aujourd'hui peut être un acte de sabotage ou le résultat d'une erreur technique, d'une ignorance ou d'une négligence. Dans tous les cas, la cause doit être connue le plus tôt possible et les auteurs doivent rendre des comptes», avance le Président cité par l’Orient-Le Jour.

Se référant à l’armée libanaise, le quotidien indique que l’incendie s'est déclaré dans un entrepôt de pneus et d'huile moteur, provoquant la panique entre les habitants de la ville qui craignaient la répétions du scénario du 4 août. Les pompières ont maîtrisé le feu vers 18h30.

​L’un des employés de l'entrepôt touché a indiqué à l'AFP que le sinistre a été précédé de travaux de soudure. Ces informations ont été par la suite confirmées auprès de la chaîne MTV par le ministre sortant des Travaux publics, Michel Najjar.

Explosion à Beyrouth

Cet incendie est survenu plus d'un mois après l'explosion provoquée par le stockage inapproprié de 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium qui a dévasté le port de Beyrouth le 4 août et a fait environ 190 morts et 6.000 blessés. 300.000 personnes sont restées sans abri. Un cratère de 43 mètres de profondeur s'est formé sur les lieux du drame.

Dossier:
Puissantes explosions au port maritime de Beyrouth (103)

Lire aussi:

Pfizer n'est «pas certain» que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Tags:
incendie, Liban, Beyrouth
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook