International
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (53)
9702
S'abonner

Si l’Occident décide d’introduire des sanctions contre la Russie dans le contexte de la situation de l’opposant Alexeï Navalny, que Berlin donne comme empoisonné par l’agent toxique Novitchok, Moscou répondra à ces mesures de manière réciproque, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères.

Sergueï Lavrov a promis de répondre à d’éventuelles sanctions dans le contexte de l’affaire Navalny. Selon lui, ces décisions ne doivent pas être laissées sans réponse. Il s’est fait entendre sur la chaîne Rossiya 1 ce samedi 12 septembre.

«Le principe de réciprocité dans les relations internationales n'a pas été abrogé. On va voir quelles sont les nouvelles sanctions. Bien sûr qu'on va réagir. Cela ne peut pas être laissé sans réponse», a déclaré Sergueï Lavrov interrogé sur comment pourrait réagir la Russie en cas d’imposition de nouvelles sanctions en raison de l’affaire Navalny.
Sergueï Lavrov (photo d'archives)
© Sputnik . Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères

Le chef de la diplomatie russe a souligné que Moscou évaluerait les actions des États occidentaux avant de réagir.

Affaire Navalny

Alexeï Navalny a été hospitalisé et placé dans un coma artificiel le 20 août à Omsk, en Sibérie, après avoir fait un malaise à bord d’un avion.

Le 22 août, Navalny a été transféré dans un hôpital à Berlin.

Le 2 septembre, le gouvernement allemand a déclaré qu’il avait été empoisonné par une substance appartenant au groupe des agents toxiques dont fait partie le Novitchok.

Lundi 7 septembre, l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin a déclaré avoir sorti M.Navalny de son coma artificiel et l’avoir débranché du respirateur puisque son état de santé s’était amélioré.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (53)

Lire aussi:

Brûler vif une personne n’a pas été reconnu comme un acte barbare par la cour d’assises de Douai
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Tags:
sanctions, Russie, Alexeï Navalny, politique, Sergueï Lavrov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook