International
URL courte
Par
7317
S'abonner

L’Agence internationale de l’énergie atomique estime que la Corée du Nord produit de l’uranium enrichi dans l’usine de Yongbyon, dont Pyongyang avait promis le démantèlement en 2018.

Il y a des signes tangibles qui attestent de la production d’uranium enrichi dans l’usine de Yongbyon en Corée du Nord, a déclaré ce lundi 14 septembre le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi.

«Il y a eu des signes correspondant à la production d’uranium enrichi à l’usine de Yongbyon […]. Il est également probable que la Corée du Nord poursuive les travaux de construction d’un réacteur expérimental à eau légère», a annoncé M.Grossi intervenant devant le conseil des gouverneurs de l’AIEA.

Il a de nouveau appelé Pyongyang à coopérer avec l’AIEA afin de résoudre toutes les questions relatives à son programme nucléaire, et notamment «celles qui sont apparues en l’absence d’inspecteurs de l’Agence dans le pays».

Promesses non tenues

Au terme du sommet intercoréen organisé en septembre 2018, la Corée du Nord avait promis entre autres de démanteler l’ensemble des installations à Yongbyon. Par la suite, l’AIEA a constaté la poursuite des activités à Yongbyon, sans toutefois être en mesure de préciser leur nature et leurs objectifs.

En mars 2019, la partie américaine a assuré que Washington et Pyongyang n’avaient pas trouvé d’accord concernant la fermeture du site à Yongbyon et que les discussions à ce sujet seraient poursuivies.

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), nucléaire coréen, Yongbyon, uranium, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook