International
URL courte
Par
181279
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que Sergueï Lavrov annulait sa visite à Berlin, initialement prévue pour le 15 septembre, à la suite de changements dans le calendrier du chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, ce qui réduit «fortement» le format proposé des négociations bilatérales.

La visite de Sergueï Lavrov à Berlin prévue pour le 15 septembre est annulée en raison de changements dans le calendrier du chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, vient d’annoncer le ministère des Affaires étrangères.

«Le 3 septembre, Berlin a informé des changements dans le calendrier de Heiko Maas […] et a fait savoir que les négociations bilatérales ne se verraient consacrer qu’une heure et demie. Ainsi, l’objectif initial et principal du voyage de Sergueï Lavrov dans la capitale allemande n’est plus d’actualité, tandis que le format proposé pour les négociations bilatérales se trouve fortement réduit», a expliqué le ministère.

Toujours selon le ministère, au cours de sa visite, Sergueï Lavrov et Heiko Maas devaient prendre part à la cérémonie de clôture de l'Année croisée des partenariats scientifiques et éducatifs, les modalités de leur participation ayant été établies il y a un an et confirmés lors des négociations à Moscou le 11 août.

Cela étant, il a été décidé d’annuler la visite, a souligné le ministère russe.

«L’information appropriée a été communiquée à l’Allemagne. Compte tenu de l'importance et du succès de l'Année croisée, Sergueï Lavrov adressera un message de salutations aux participants à la cérémonie de clôture», a ajouté le ministère.

Les relations entre la Russie et l’Occident, notamment l’Allemagne, se sont dernièrement détériorées dans le contexte de l’affaire de l’opposant russe Alexeï Navalny qui, selon les affirmations de Berlin, a été intoxiqué par un agent neurotoxique de type Novitchok.

L'affaire Navalny

Ce 14 septembre, Alexeï Navalny, qui suit un traitement à Berlin, a été totalement débranché du respirateur artificiel et peut «quitter son lit par moments» puisque son état de santé continue de s’améliorer, ont constaté les médecins de l’hôpital universitaire de la Charité.

Sergueï Lavrov avait précédemment déclaré que si l’Occident décidait de décréter des sanctions contre la Russie dans le cadre de l’affaire Navalny, que Berlin présente comme empoisonné par l’agent toxique Novitchok, Moscou ne laisserait pas ces mesures sans réponse.

Alexeï Navalny a été hospitalisé et placé dans le coma artificiel suite à un malaise à bord d’un avion en Russie le 20 août. Quelques jours plus tard, il a été transféré à Berlin et est sorti du coma le 7 septembre. De nouveaux examens ont confirmé un empoisonnement par un agent neurotoxique de type Novitchok, a affirmé le gouvernement allemand.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
Alexeï Navalny, annulation, visite, Sergueï Lavrov, Berlin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook