International
URL courte
Par
5316
S'abonner

La police indonésienne en appelle aux chefs de gang pour faire respecter les mesures anti-Covid. Elle veillera cependant à ce que de tels contrôles ne portent pas atteinte aux droits de l'Homme, relate le Jakarta Post.

Un plan de la police indonésienne visant à impliquer les chefs de gang pour aider les autorités à sensibiliser le public aux mesures contre le Covid-19 a été présenté lundi 14 septembre par son chef adjoint, le général Gatot Eddy Pramono, lors d’auditions à la Chambre des représentants, rapporte le Jakarta Post.

Une décision qui fait suite au nombre limité d'effectifs de la police et de l'armée indonésienne, selon le général.

«L'aide des chefs de communauté et de gang est nécessaire dans le cadre des efforts visant à discipliner le public dans le contexte de la pandémie en cours, en particulier en ce qui concerne le port du masque et les mesures de distanciation», souligne-t-il.

«Nous ne recrutons pas de membres de gangs, mais nous les impliquons. Ils constituent la partie informelle de la sensibilisation du public», détaille Gatot Eddy Pramono.

Il a également déclaré que la police et l'armée superviseront les membres des gangs afin qu'ils ne violent pas les droits des citoyens lors des contrôles.

Le Covid-19 en Indonésie

Ces dernières semaines, l'Indonésie connaît une croissance stable du nombre d'infections et de décès causés par le Covid-19. La situation est particulièrement grave dans la capitale Jakarta où des restrictions socio-économiques ont été réintroduites.

Plus de 221.000 cas de Covid-19 ont été confirmés dans le pays depuis le début de la pandémie. Plus de 8.800 personnes sont décédées.

Lire aussi:

Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
masques, Covid-19, Indonésie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook