International
URL courte
Par
Procès Charlie Hebdo (10)
484
S'abonner

C’est la deuxième semaine du procès des attentats de janvier 2015 à la cour d’assises spéciale de Paris. Les policiers qui se présentent à la barre évoquent le sentiment de culpabilité «d’avoir survécu ce 7 janvier». Lassana Batilly, «héros de l’Hyper Cacher», éprouve la même émotion, explique Me Samia Maktouf, son avocate, à Sputnik. Entretien.

C’est le neuvième jour du procès des attentats de janvier 2015: la veille, Charlie Hebdo a rendu publiques les nouvelles menaces d’Al-Qaïda* à son égard. Dehors, la sécurité est renforcée autour du tribunal de Paris. À l’intérieur, les policiers pris pour cible en 2015 témoignent à la barre.

Maître Samia Maktouf, l’avocate de Lassana Batilly, le magasinier de l’Hyper Cacher qui a aidé les policiers en bloquant le supermarché le 9 janvier 2015, a témoigné de moments «extrêmement poignants» et «difficiles, mais nécessaires».

«Le procès porte sur trois attentats: l’Hyper Cacher, Montrouge et Charlie. Les menaces d’Al-Qaïda* portent plus sur Charlie Hebdo, mais ce sont des menaces sur l’ensemble de la société française, sur tous ceux dont le mode de vie est différent de ces personnes et qui veulent installer une idéologie mortifère», précise Me Maktouf au micro de Sputnik.

L’avocate assure que pour son client, Lassana Batilly, le procès est une épreuve. «C’est dur», nous confie-t-elle, mais c’est aussi «un soulagement» cinq ans après les attentats.

«Il est passé à côté de la mort, il a joué un rôle important pour venir en aide à la police. Aujourd’hui, d’après ses dires, lorsqu’il va déposer son témoignage, ce sera “une libération”. L’ensemble des parties civiles porte un poids extrêmement lourd, […] un sentiment de culpabilité des survivants», explique l’avocate.

* Al-Qaïda est une organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Procès Charlie Hebdo (10)

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
La Haute autorité de santé recommande un groupe prioritaire à vacciner
Deux doigts d’honneur d’un policier français capturés par Google Maps - images
Tags:
procès, Je suis Charlie, Charlie Hebdo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook