International
URL courte
1632
S'abonner

Israël, Bahreïn et les Émirats arabes unis ont signé ce mardi à Washington les accords historiques portant sur la normalisation de leurs relations.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a signé ce mardi 15 septembre à la Maison-Blanche des accords historiques avec les Émirats arabes unis et Bahreïn, qui reconnaissent désormais l'État hébreu, rapporte l'AFP.

Le chef du gouvernement israélien a signé des accords bilatéraux avec le ministre des Affaires étrangères des Émirats, Cheikh Abdallah ben Zayed Al-Nahyane, et celui de Bahreïn, Abdel Latif al-Zayani. Les trois responsables et le Président américain Donald Trump ont également signé une déclaration commune.

«Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn ouvriront des ambassades, échangeront des ambassadeurs et commenceront à travailler ensemble en tant que partenaires», a souligné le leader américain lors d’une allocution en cette occasion.

​Trump évoque un éventuel «accord de paix global»

Selon M.Trump, les accords signés le 15 septembre «serviront de base pour un accord de paix global à travers toute la région».

Auparavant, il avait affirmé que «cinq ou six pays» arabes supplémentaires allaient bientôt suivre l'exemple des Émirats et de Bahreïn.

Tandis que la cérémonie de signature se déroulait à Washington, deux roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers Israël, a annoncé Tsahal.

Lire aussi:

Les États-Unis cherchent à former une coalition contre le Nord Stream 2
Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
L’étrange liquide découvert dans une ancienne tombe en Chine identifié
Tags:
normalisation, États-Unis, Émirats Arabes Unis, Bahreïn, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook