International
URL courte
Par
229215
S'abonner

Le ministère turc de la Défense a annoncé que plusieurs groupes de personnes avaient été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, dont l'un a fait l'objet d'une «attaque».

Un des postes d'observation de l’armée turque à Idlib, dans le nord-ouest syrien, a été pris d'assaut, a annoncé le ministère turc de la Défense le 16 septembre.

«Dans la zone de désescalade d’Idlib, plusieurs groupes d’individus se sont approchés de nos postes d’observation 3, 4,5,6,7,8 et 9. Ils ressemblaient à des civils. Notre poste numéro 7 a été la cible d'une attaque. Par la suite, ils se sont dispersés après que nous avons pris des mesures», a constaté le département militaire sur Twitter.

Selon le ministère, les groupes «étaient coordonnés» par le gouvernement syrien.

À en juger par les images prises par un correspondant de Sputnik sur place, des dizaines de personnes se sont rassemblées devant la porte d’entrée du poste, arborant des drapeaux syriens et palestiniens. Certains brandissaient des portraits de Bachar el-Assad, d’autres ont escaladé le bâtiment.

  • Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
  • Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
  • Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
  • Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
  • Un drapeau syrien et des portraits de Bachar al-Assad laissés sur un poste de surveillance turc à Idlib, 16 septembre 2020
    Un drapeau syrien et des portraits de Bachar al-Assad laissés sur un poste de surveillance turc à Idlib, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
  • Un poste de surveillance turc à Idlib, 16 septembre 2020
    Un poste de surveillance turc à Idlib, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
  • Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
  • Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
  • Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
  • Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020
    © Sputnik . Basel Shartouh
1 / 10
© Sputnik . Basel Shartouh
Plusieurs groupes de personnes ont été remarqués à Idlib près de différents postes de surveillance turcs, 16 septembre 2020

Idlib abrite 12 postes de surveillance des forces armées turques. Conformément aux arrangements entre les Présidents Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, les militaires russes et turcs réalisent des patrouilles conjointes dans le gouvernorat, qui est toujours en majorité contrôlé par des groupes armés radicaux.

Lire aussi:

En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Crise du Covid: «leur stratégie de déni ne fait que renforcer la défiance des Français à l’égard des politiques»
Tags:
Syrie, Idlib, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook