International
URL courte
Par
7960
S'abonner

Outre le bâtiment russe Akademik Cherskiy spécialisé dans la pose sous-marine qui y est déjà stationné, le navire Ivan Sidorenko est arrivé ce 17 septembre dans le port allemand de Mukran pour participer à l’achèvement de la construction du Nord Stream 2. Il est conçu pour fournir des appareils de forage flottants avec des consommables.

Le navire de ravitaillement Ivan Sidorenko, qui devrait être utilisé pour le transport de tuyaux lors de la construction du gazoduc Nord Stream 2, est arrivé ce jeudi 17 septembre au matin dans le port allemand de Mukran, base logistique du projet, selon le portail Marine Traffic.

Le bâtiment est conçu pour alimenter les plateformes de forage flottantes en consommables: tuyaux, ciment, saumures de forage, pièces de rechange, carburant, eau et nourriture. Il peut également être utilisé pour aider les navires, les plateformes de forage et autres embarcations flottantes en urgence.

Le navire russe Akademik Cherskiy, considéré comme principale option pour l'achèvement du projet, se trouve déjà dans le port de Mukran. Le deuxième navire spécialisé dans la pose sous-marine reste dans le port de Rostock, en Allemagne.

En août, le géant russe Gazprom a annoncé qu'il voulait achever la construction du Nord Stream 2 et qu'il y travaillait. La société a souligné qu'elle était limitée dans le partage d'informations, notamment parce qu'il y avait une pression importante sur le projet.

Les problèmes du projet

Les discussions sur l'avenir du Nord Stream 2 ont été relancées après le déclenchement de l’affaire Navalny. Berlin a affirmé, citant ses médecins militaires, que l’opposant russe avait été «empoisonné» par une substance du groupe d'agents chimiques dont fait partie le Novitchok.

Plusieurs politiciens allemands ont exigé d’arrêter la construction du gazoduc, mais Angela Merkel a statué que ces deux questions devaient être examinées séparément.

Les États-Unis souhaitent vendre leur gaz à l’Europe et s’opposent farouchement à sa mise en place. Washington a frappé le projet de sanctions dès 2019, obligeant les entreprises participant à la construction à cesser leurs activités. Donald Trump a déclaré qu’il soutiendrait l’arrêt du Nord Stream 2 à la suite de l’affaire Navalny.

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
gazoduc, tuyau, construction, navires, Nord Stream 2, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook