International
URL courte
Par
9821
S'abonner

En attendant les résultats d’un test Covid-19 qui reviendra positif, une Américaine a bafoué la mesure de quarantaine malgré des symptômes de l’infection et s’est rendues dans plusieurs bars de la station de ski allemande de Garmisch-Partenkirchen. Depuis, une soixantaine de personnes y ont été testées positives, indique Associated Press.

Une soixantaine de personnes ont été testées positives au Covid-19 à Garmisch-Partenkirchen, station de ski en Bavière, après qu’une Américaine présentant des symptômes de la maladie s’est rendue dans plusieurs établissements, rapporte Associated Press.

Âgée de 26 ans, la citoyenne américaine a été testée le 7 septembre suite au développement de symptômes de l’infection. En attendant les résultats, elle n’a pas respecté la mesure d’isolement et a visité plusieurs bars à Garmisch-Partenkirchen. Deux jours plus tard, le test est revenu positif.

Lancée immédiatement après, une campagne de dépistage a permis de détecter 59 personnes contaminées dont 25 au sein du centre d’hébergement et de loisirs des forces armées américaines où la jeune femme travaillait, poursuit l’agence de presse. Au total, environ 700 tests ont été réalisés.

Toutes les personnes qui avaient séjourné dans l’hôtel concerné, l’Edelweiss Lodge and Resort, ont été alertées sur l’apparition d’éventuels symptômes du Covid-19. L’établissement a dû temporairement fermer dès le 14 septembre.

Plusieurs enquêtes

Un «cas exemplaire de stupidité», selon le ministre-président de Bavière Markus Soder qui pointe le non-respect de la quarantaine par cette jeune Américaine.

La découverte d’un tel cluster a conduit à la fermeture des bars et restaurants à Garmisch-Partenkirchen à partir de 22 heures et à la mise en place de l’interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes sur la voie publique.

Une enquête a été ouverte par le procureur de Munich contre la femme soupçonnée d’avoir causé des dommages corporels. La défense américaine mène sa propre enquête sur l'incident, conclut Associated Press.

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
«L'exécutif est obligé de suivre la fachosphère», regrette le recteur de la mosquée de Pantin visée par une fermeture
Tags:
symptômes, Covid-19, tests, quarantaine, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook