International
URL courte
Par
37460
S'abonner

La décision de reprendre l’activité pétrolière en Libye a été saluée par la diplomatie russe auprès de Sputnik. Pour Moscou, cette démarche constitue le premier pas vers le rétablissement de la confiance entre les parties libyennes en conflit, indique Maria Zakharova.

Le ministère russe des Affaires étrangères a confirmé à Sputnik la décision de reprendre l’extraction et l’exportation du pétrole en Libye, récemment annoncée par le maréchal Haftar.

«Nous saluons cette décision. Nous la traitons comme le premier pas vers le renforcement de la confiance entre les parties libyennes rivales et vers la mise en place d’une coopération constructive dans l’intérêt général de tous les Libyens visant à surmonter les conséquences de la guerre civile et à restaurer l’unité du pays», a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

Selon ses dires, «il est envisagé que les futures recettes seront réparties à juste titre entre toutes les régions du pays».

Médiation des questions en litige

Elle a rappelé que le commandant de l’Armée nationale libyenne, le maréchal Haftar, et le vice-Premier ministre du Gouvernement d’union nationale (GNA), Ahmed Miitig, avaient «signé un accord de création d’une commission conjointe pour la médiation des questions litigieuses».

La reprise de l’extraction et de l’exportation du pétrole depuis les ports du pays après plusieurs mois de suspension avait été annoncée le 11 septembre par le maréchal Haftar.

Selon une déclaration publiée le 18 septembre sur le compte Facebook du porte-parole du commandement de l’Armée nationale libyenne, les négociations avaient abouti à un accord prévoyant une juste répartition de l’or noir «pour le bien de tous les Libyens».

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation en France continue de baisser
Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Le pass sanitaire français «ressemble beaucoup à ce que propose Davos, qui est la mise en place d’un système de traçage»
Tags:
Armée nationale libyenne (ANL), Khalifa Haftar, pétrole, Libye, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook