International
URL courte
Par
2615519
S'abonner

À cause de leur retrait de l’Accord sur le nucléaire iranien, les États-Unis ne peuvent pas rétablir de manière unilatérale les sanctions internationales contre ce pays, a annoncé le chef de la diplomatie européenne à la suite de la proclamation du rétablissement des sanctions des Nations unies contre l’Iran.

Josep Borrell, haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, a rejeté ce 20 septembre dans un communiqué le droit des États-Unis à rétablir unilatéralement les sanctions internationales contre l'Iran sur la base de l’accord dont ils se sont retirés.

Il a rappelé une nouvelle fois que les États-Unis avaient unilatéralement cessé de participer à l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien par mémorandum présidentiel le 8 mai 2018 et n'avaient par la suite participé à aucun Plan d’action global commun (PAGC).

«Ils ne peuvent donc pas être considérés comme un État participant l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien et ne peuvent pas initier le processus de rétablissement des sanctions de l'Onu en vertu de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies», indique M.Borrell.

Il a précisé que, par conséquent, «les sanctions levant les engagements au titre de l’accord sur le nucléaire iranien continuent de s'appliquer».

Le chef de la diplomatie européenne a réaffirmé qu'il continuerait à «faire tout son possible pour assurer la préservation et la pleine mise en œuvre de l’Accord sur le nucléaire iranien par tous», lequel «continue d'être un pilier clé de l'architecture mondiale de non-prolifération, contribuant à la sécurité régionale et mondiale».

Il a appelé toutes les parties à s’abstenir de toute action pouvant être perçue comme une escalade de la situation.

Sanctions contre l’Iran

Plus tôt, les États-Unis ont unilatéralement proclamé que les sanctions des Nations unies contre l'Iran étaient à nouveau en vigueur et ont promis de punir ceux qui les violent.

«Aujourd'hui, les États-Unis saluent le retour de quasiment toutes les sanctions de l'Onu contre la République islamique d'Iran auparavant levées», a déclaré le secrétaire d'État américain Mike Pompeo dans un communiqué.

Lire aussi:

Darmanin prédit des «décisions difficiles» pour lutter contre l'épidémie de Covid-19
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
Téhéran, Iran, États-Unis, Union européenne (UE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook