International
URL courte
Par
7336
S'abonner

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a confirmé samedi 19 septembre que, d’après les premiers éléments de l’enquête, la lettre contenant de la ricine et adressée au Président Trump avait été envoyée du Canada. Les deux pays collaborent dans le cadre de l’enquête.

Les forces de l’ordre canadiennes se sont jointes à l’enquête menée par le FBI et destinée à faire la lumière sur les origines d’un envoi adressé à Donald Trump et contenant de la ricine, un agent biologique très toxique, écrit CBC News.

«La GRC confirme avoir reçu une demande d’assistance du FBI en lien avec une lettre suspecte envoyée à la Maison-Blanche», indique la déclaration du porte-parole de la GRC Dan Brien citée par le média.

Il a également confirmé qu’il n’était pas exclu que c’est du Canada que cette lettre ait été envoyée.

«Selon les premières informations de l’enquête, la lettre proviendrait du Canada», a précisé M.Brien.

Lettre contenant de la ricine

Samedi 19 septembre, CNN a annoncé, citant deux sources sécuritaires, que le Secret Service avait intercepté plus tôt cette semaine un colis contenant de la ricine et adressé à la Maison-Blanche.

De son côté, le New York Times a écrit qu’il s’agissait d’une enveloppe envoyée du Canada.

La ricine est un agent hautement toxique produit à base de graines de ricin et utilisé parfois dans des attentats terroristes.

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Trump en contact avec Poutine le jour de l’assaut du Capitole? Le Kremlin répond à Hillary Clinton
Tags:
Donald Trump, ricine, États-Unis, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook