International
URL courte
Campagne présidentielle 2020 aux États-Unis (67)
7630
S'abonner

Alors que la juge Ruth Bader Ginsburg a quitté ce monde vendredi, le Président Trump a d'ores et déjà exprimé son souhait de la remplacer avant la présidentielle fixée au 3 novembre. Commentant la situation, le Démocrate Joe Biden a évoqué «un exercice de pouvoir politique brutal» et a invité le Sénat à ne pas voter avant le scrutin.

Le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden a demandé dimanche aux sénateurs de ne pas voter sur le poste vacant à la Cour suprême des États-Unis «avant que les Américains aient choisi leur Président», informe l’AFP.

La volonté du Président Donald Trump de remplacer la juge Ruth Bader Ginsburg, décédée vendredi, avant le scrutin du 3 novembre est «juste un exercice de pouvoir politique brutal», a-t-il ajouté lors d'une intervention depuis Philadelphie.

«Le Président a déjà été très clair, c'est une affaire de pouvoir. Purement et simplement. De pouvoir», a-t-il encore asséné.

Deux sénatrices républicaines opposées au vote

Le Président Donald Trump, qui brigue un second mandat, compte nommer au plus vite un successeur à la magistrate pour ancrer solidement la haute Cour dans le conservatisme, rappelait l'AFP.

Son choix devra être entériné par le Sénat, où les Républicains disposent d'une courte majorité de 53 élus sur 100.

Deux sénatrices républicaines, Lisa Murkowski et Susan Collins, se sont déjà opposées à un vote avant le scrutin.

Le chef de la majorité républicaine à la chambre haute du Congrès, Mitch McConnell, avait indiqué dès vendredi qu'il comptait organiser ce vote, bien qu'il ait refusé, en 2016, d'auditionner un juge sélectionné par le Président démocrate Barack Obama, au motif que la présidentielle, prévue huit mois plus tard, était trop proche, précise l'agence.

Dossier:
Campagne présidentielle 2020 aux États-Unis (67)

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Tags:
Joe Biden, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook