International
URL courte
Par
0 109
S'abonner

La superficie de la banquise arctique, qui est l’un des indicateurs du changement climatique, a atteint son minimum annuel en raison notamment de la chaleur estival qui a frappé la Sibérie, selon la porte-parole de l'Organisation météorologique mondiale.

La banquise de l'hémisphère Nord a atteint son minimum annuel, a annoncé la porte-parole de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) Clare Nullis lors d'un point de presse.

«Le Centre national américain de données sur la neige et la glace (NSIDC) a annoncé que le 15 septembre la superficie de la banquise s’élevait à 3,74 millions de kilomètres carrés. L'Institut Alfred Wegener [pour la recherche polaire et marine, ndlr] a confirmé ce chiffre et selon les données de l'Université de Brême, il est question de 3,8 millions de kilomètres carrés», a-t-elle indiqué.

Selon Clare Nullis, cette deuxième superficie de la banquise arctique la plus basse jamais enregistrée est liée aux chaleurs anormales de cet été en Sibérie.

L'étendue de la banquise est un des indicateurs de l'OMM sur l'état du climat.

Une fonte s'inscrivant dans la tendance générale

Mme Nullis a rappelé que le minimum record de la banquise polaire a été enregistré en 2012. Cependant les données de cette année sont préliminaires et pourraient encore être revues à la baisse en raison de l'air chaud provenant toujours du centre-nord de la Sibérie.

Le niveau de fonte actuel s'inscrit dans la tendance à la diminution de la banquise en Arctique.

Cette banquise moins étendue est également formée de glace plus mince et plus jeune, donc plus vulnérable. En 2019, à peine plus de 1% était constituée de très vieille glace (supérieure à quatre ans), contre 33% en 1984, selon le NSIDC. Désormais, la banquise est formée aux deux tiers de glace datant de moins d’un an.

Lire aussi:

Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
À la suite d’une décision de justice, elle se retrouve contrainte de partager sa maison avec un squatteur
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
fonte des glaces, banquise, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook