International
URL courte
Par
Escalade des tensions en Méditerranée orientale (août 2020) (65)
14518
S'abonner

Le chef de la République française a demandé au dirigeant turc de s'engager pour la désescalade des tensions avec la Grèce et Chypre en Méditerranée orientale, a annoncé l'Élysée.

Emmanuel Macron a demandé mardi à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan de s'engager «sans ambiguïté» pour la désescalade des vives tensions avec la Grèce et Chypre, pays de l'UE, en Méditerranée orientale, rapporte l'AFP.

Dans un entretien téléphonique, M.Macron «a appelé la Turquie à respecter pleinement la souveraineté des États membres de l'Union européenne ainsi que le droit international, à s'abstenir de toute nouvelle action unilatérale de nature à provoquer des tensions, et à s'engager sans ambiguïté dans la construction d'un espace de paix et de coopération en Méditerranée», selon la présidence française.

L'Élysée indique en outre que le chef de l’État «a rappelé sa disposition constante au dialogue et l’intérêt qu’il attache à une relation solide entre l’Union européenne et la Turquie, sur une base claire et respectueuse des intérêts de chacun».

Erdogan propose une conférence régionale

Plus tôt dans la journée, le dirigeant turc avait proposé la tenue d'une conférence régionale pour tenter de résoudre les litiges territoriaux en Méditerranée orientale.

«J'aimerais renouveler mon appel au dialogue et à la coopération entre les États côtiers de la Méditerranée. Nous proposons donc la tenue d'une conférence régionale où les droits et intérêts de tous les États côtiers seront pris en compte», a-t-il déclaré s'exprimant à distance devant l'Assemblée générale des Nations unies.

Les relations entre Paris et Ankara se sont dégradées récemment à cause des tensions en Méditerranée orientale où la France s'est impliquée en faveur de la Grèce et Chypre, mais aussi à cause de la crise libyenne, rappelle l'AFP.

Dossier:
Escalade des tensions en Méditerranée orientale (août 2020) (65)

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
Turquie, France, Méditerranée, Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook