International
URL courte
Par
131815
S'abonner

La Chine a mené de multiples cyberattaques contre l’Inde entre 2007 et 2018, dont l’une en 2017 visant ses communications par satellite, indique un rapport américain. L’Organisation indienne pour la recherche spatiale (ISRO) a assuré que son système n’avait pas été compromis, relate le Times of India.

D’après un rapport de l’Institut d’études aérospatiales de Chine (CASI) basé aux États-Unis et révélé par le Times of India, l’Inde a subi de multiples cyberattaques de la part de son voisin chinois pendant plus de dix ans. En 2017, l’une d’elles aurait même visé les communications par satellite du pays, en particulier celles destinées aux ordinateurs.

L’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) n’a pas été en mesure de déterminer l’origine de ces cyberattaques «constantes» mais a assuré que son système n’avait pas été compromis jusqu’à maintenant, selon de multiples sources internes.

Le chef de l’organisation, K. Sivan, a précisé que l’Inde disposait d’un réseau indépendant et isolé du domaine public, y compris Internet, ce qui lui permettait de rester protégé.

Un scientifique d’ISRO a quant à lui confié auprès du quotidien indien qu’ils disposaient d’un système d’alerte, admettant que «les Chinois ont peut-être essayé mais ont échoué».

Toujours selon le rapport, la Chine possède des technologies capables de menacer les systèmes spatiaux de ses rivaux, même depuis la Terre. Parmi ses outils, des satellites orbitaux, des missiles antisatellites, des brouilleurs et des capacités de cyberattaques. Ses conclusions indiquent que la Chine continue à acquérir et développer des technologies destinées à «aveugler et assourdir l’ennemi».

Tensions entre la Chine et l’Inde

Le conflit dans l’espace virtuel entre Pékin et New Delhi a pris une dimension bien réelle le long de leur frontière contestée dans l’Himalaya. Fin août, la partie chinoise a indiqué que des troupes indiennes avaient illégalement franchi la ligne de contrôle, violant leur souveraineté territoriale. Le 8 septembre, des tirs de sommation auraient été échangés de chaque côté.

La Défense indienne a quant à elle accusé la Chine de mouvements militaires «provocateurs» à la frontière au début de l’été. En effet, le 20 juin, un conflit local entre troupes indiennes et l’armée populaire chinoise a fait 20 morts du côté indien, pour un bilan inconnu chez leurs adversaires.

Un conflit qui reste local, mais qui plombe les relations bilatérales. Dominée militairement par la Chine, l’Inde semble désormais se tourner vers des soutiens en Occident. Washington pourrait y avoir une carte à jouer, avec l’objectif fixé depuis l’administration Obama d’isoler le plus possible la Chine dans la zone indopacifique.

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
«L'exécutif est obligé de suivre la fachosphère», regrette le recteur de la mosquée de Pantin visée par une fermeture
Tags:
conflit, tensions, communication, satellite, Chine, Inde, cyberattaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook