International
URL courte
Par
175016
S'abonner

La Corée du Nord a présenté ses excuses après avoir abattu un Sud-Coréen. Selon l’agence de presse Yonhap, Kim Jong-un a qualifié cet événement d'«affaire honteuse». La victime est le premier citoyen sud-coréen a être tué par l'armée nord-coréenne depuis dix ans.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a présenté ses excuses pour le meurtre d'un Sud-Coréen dans ses eaux territoriales, a déclaré ce vendredi 25 septembre le bureau de la présidence à Séoul, relate l'agence de presse Yonhap.

M.Kim a qualifié cet événement d'«affaire honteuse» et s'est excusé pour «avoir déçu le Président Moon Jae-in et les Sud-Coréens», rapporte Yonhap citant la Maison bleue, la présidence sud-coréenne.

Premier Sud-Coréen tué par l'armée nord-coréenne en 10 ans

Des soldats nord-coréens ont abattu un homme, qui serait un transfuge sud-coréen, après l'avoir longuement interrogé dans l'eau et ils ont ensuite aspergé son corps d'essence pour le brûler par crainte d'une contamination au coronavirus, a indiqué le 24 septembre l'armée sud-coréenne.

Cet homme est le premier citoyen sud-coréen a être tué par l'armée nord-coréenne depuis dix ans.

Ce fonctionnaire, qui travaillait dans le secteur de la pêche, avait disparu alors qu'il se trouvait lundi à bord d'un patrouilleur naviguant à proximité de l'île sud-coréenne de Yeonpyeong, a affirmé à l'AFP un responsable militaire sud-coréen.

Cette île est située à un kilomètre et demi de la frontière maritime avec le Nord.

Plus de 24 heures après, les forces nord-coréennes l'ont localisé dans leurs eaux territoriales et ont procédé à son interrogatoire depuis un bateau de patrouille, selon cette source.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Tags:
excuses, Corée du Nord, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook