International
URL courte
Par
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (107)
27512
S'abonner

Alors qu'Alexeï Navalny a quitté le 22 septembre l’hôpital de la Charité de Berlin, l’un des concepteurs du Novitchok, Leonid Rink, a déclaré dans une interview à Sputnik que l’efficacité de cette substance neurotoxique était comparable à une bombe nucléaire. Il affirme que l’opposant n’aurait pas survécu à l’empoisonnement.

Sergueï Lavrov
© Sputnik . Service de presse du ministère russe des Affaires étrangères
«Le système d’empoisonnement de combat Novitchok» en efficacité est comparable à une bombe nucléaire, affirme auprès de Sputnik l’un de ses concepteurs alors que les autorités allemandes avancent avoir trouvé des traces d'une substance du groupe dans les analyses d’Alexeï Navalny.

«Mais, il [Novitchok, ndlr] était beaucoup moins cher, et s’il était utilisé, toute la partie matérielle d’un ennemi resterait intacte. Toutes les maisons, tous les appareils. Il ne restait plus qu’à les laver et à les utiliser à leurs propres fins», explique-t-il.

Selon M.Rink, ils ont été chargés de fabriquer une arme chimique aussi efficace que possible pour une utilisation sur le champ de bataille, mais de courte durée de sorte que les unités d’attaque de l’Armée soviétique ne soient pas empoisonnées.

Il indique également que les troupes pouvaient entrer sur un territoire et le traverser après l’utilisation du Novitchok.

De plus, Leonid Rink a souligné que dans le cas d'un empoisonnement à cet agent neurotoxique, Alexeï Navalny aurait ressenti les premiers symptômes quelques minutes après et n'aurait pas survécu. Il serait inévitablement mort 10 minutes après.

Affaire Navalny

L’opposant et bloggeur russe Alexeï Navalny a été hospitalisé à Omsk le 20 août après avoir fait un malaise à bord d’un avion. Les médecins russes ont réalisé des analyses et conclu qu’il s’agissait d’un trouble métabolique, ajoutant qu’aucune trace de poison n'avait été retrouvée dans son sang et son urine.

L’opposant russe a été ensuite transféré par avion en Allemagne où il a été admis à l’hôpital universitaire de la Charité de Berlin. Quelque jours plus tard, le gouvernement allemand a affirmé, se référant à des médecins militaires, qu’Alexeï Navalny avait été empoisonné avec une substance de type Novitchok. Berlin a par la suite déclaré que les conclusions des experts allemands avaient été confirmées par des laboratoires suédois et français.

Le Kremlin a pour sa part déclaré que Berlin n'avait pas informé Moscou de ses conclusions. Le ministère russe des Affaires étrangères a ajouté que la Russie attendait une réponse de l'Allemagne à sa demande officielle sur cette situation.

Le 23 septembre, la Charité a fait savoir qu’Alexeï Navalny avait quitté son établissement la veille, que son état s’améliorait et qu’une rémission complète était possible.

Dossier:
Navalny empoisonné par un agent de type Novitchok, selon Berlin (107)

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
empoisonnement, Alexeï Navalny, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook