International
URL courte
Par ,
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
706723
S'abonner

Face aux nouvelles tensions entre les parties azerbaïdjanaise et arménienne dans la région du Haut-Karabakh, le Président de celle-ci a décrété la loi martiale et la mobilisation générale. Les deux parties s'accusent mutuellement d'attaques. Des victimes ont été signalées parmi la population civile du Haut-Karabakh et de l'Azerbaïdjan.

Une nouvelle escalade des tensions a été signalée par les parties azerbaïdjanaise et arménienne dans la région du Haut-Karabakh ce 27 septembre.

Le Président du Haut-Karabakh, Arayik Haroutiounian, a ainsi annoncé la mobilisation générale pour tous les hommes âgés de 18 ans et plus.

Ce 27 septembre, le porte-parole du Président du Haut-Karabakh, Vahram Poghosyan, a rapporté que des localités pacifiques ainsi que la capitale Stepanakert avaient été soumises à des tirs d'artillerie par la partie azerbaïdjanaise et a appelé la population à se mettre à l'abri.

Le médiateur du Haut-Karabakh a signalé des morts et des blessés parmi la population civile.

La partie arménienne a par ailleurs rapporté avoir abattu deux hélicoptères et trois drones azerbaïdjanais. Dans une déclaration publiée sur Facebook, la porte-parole du ministère arménien de la Défense, Chouchane Stepanian, a également indiqué que les combats se poursuivaient.

«Contre-offensive» de l'Azerbaïdjan

Pour sa part, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a déclaré avoir lancé une «contre-offensive» après que les forces armées arméniennes ont attaqué les localités situées sur la ligne de contact au Haut-Karabakh. D'après les informations de la Défense azerbaïdjanaise, des civils ont été tués.

L'armée azerbaïdjanaise ne pilonne pas la population civile de la partie arménienne, selon la Défense azerbaïdjanaise.

Et de préciser auprès de Sputnik qu'«une opération de contre-offensive sur tout le front» a été lancée «afin de réprimer les activités de combat des forces armées arméniennes et d'assurer la sécurité de la population civile».

«Nous annonçons officiellement que l'armée azerbaïdjanaise ne cible pas la population civile, les biens civils et les infrastructures civiles. Contrairement à l'Arménie, pays occupant, l'Azerbaïdjan se conforme aux exigences des dispositions du droit international humanitaire, y compris la Convention de Genève, lors des opérations militaires».

Conflit depuis près de 30 ans

Le conflit pour le contrôle de la zone du Haut-Karabakh court entre les deux pays depuis près de 30 ans. La région azerbaïdjanaise avait unilatéralement proclamé son indépendance en 1991, avec le soutien de l’Arménie.

Les tensions entre les deux pays se sont notamment intensifiées à la suite d’une escarmouche du 12 juillet ayant fait deux morts dans les rangs de l’armée azerbaïdjanaise, selon les éléments présentés par Bakou.

Les belligérants se sont accusés mutuellement d’avoir déclenché les hostilités.

Le 13 juillet, Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, a appelé les deux parties à un cessez-le-feu.

Nouveaux messages
  • 22:30

    Le président de la République autoproclamée du Haut-Karabagh, Arayik Haroutiounian, a fait état de dizaines de victimes parmi les militaires suite à l’aggravation du conflit ce dimanche.

  • 22:01

    Macron appelle à cesser les hostilités

    Pour sa part, le service de presse de l’Élysée a précisé que le Président français s’était entretenu dimanche avec le Premier ministre arménien et avec le Président azéri et qu’il avait «fermement» appelé «à la cessation des hostilités».

  • 21:47

    Cité par le site de la République autoproclamée du Haut-Karabagh, le porte-parole de la Défense arménienne Ardzroun Hovhannisian a déclaré que la partie azérie avait perdu près de 200 militaires.

    Il assure en outre que Bakou a perdu lors des affrontements une trentaine de chars et d’autres unités de combat. La partie azérie n’a pour le moment pas commenté ces informations.

  • 21:22

    Nikol Pachinian s'entretient avec Emmanuel Macron et pointe la nécessité de prévenir l'ingérence d'Ankara

    Nikol Pachinian a eu une conversation téléphonique avec Emmanuel Macron lors de laquelle il a appelé à prévenir l’ingérence de la Turquie dans le conflit dans le Haut-Karabagh, rapporte le service de presse du Premier ministre arménien.

    «Lors de sa discussion avec Macron, Pachinian a attiré l’attention de son interlocuteur sur l’attitude extrêmement partisane et agressive de la Turquie et la nécessité de prévenir une éventuelle ingérence de ce pays [dans la situation dans le Haut-Karabagh, ndlr]», indique le communiqué dont Sputnik a pris connaissance.

    Il est précisé que M.Pachinian a exprimé sa profonde préoccupation au sujet de la situation qui s’est créée au Haut-Karabagh et le risque d’aggravation.

    Il a notamment été indiqué que l’Azerbaïdjan «fait des provocations pour entamer des offensives en direction de la frontière étatique avec l’Arménie».

    Selon le service de presse, M.Macron a exprimé son inquiétude soulignant qu’il était inadmissible de laisser les tensions gagner en puissance.

    Nikol Pashinian

    Tensions dans le Haut-Karabakh: Erevan fait part de ses préoccupations à Emmanuel Macron

    Lors d’un entretien téléphonique entre le Premier ministre arménien et le Président Français qui a eu lieu ce dimanche 27 septembre et portait sur la situation dans le Haut-Karabakh, Nikol Pachinian a appelé à ne pas laisser Ankara s’immiscer dans le conflit.
    En savoir plus
  • 20:48

    Le secrétaire général de l’Onu appelle à cesser immédiatement les combats et, comme précise son bureau, prendra contact avec les dirigeants arménien et azéri.

  • 20:32

    L’Arménie vérifie les informations sur la présence de «combattants syriens» du côté des troupes azéries

    Le ministère arménien de la Défense procède à l’authentification des informations sur la présumée présence de «combattants syriens» luttant du côté de l’Azerbaïdjan, a annoncé lors d’un point de presse un porte-parole du ministère.

    Cette déclaration a été faite dans le contexte d’une information en cause sur les réseaux sociaux.

    «Les données sont vérifiées. Mais actuellement nous disposons d’information assez claires sur l’ingérence de la Turquie et un recours à des armes de fabrication turque», a souligné le porte-parole.

  • 20:21

    L’Arménie accuse Bakou de faire passer des images prises en Syrie pour celles au Haut-Karabagh

    Un porte-parole de la Défense arménienne a déclaré lors d’un point de presse tenu ce dimanche que la vidéo relayée par l’Azerbaïdjan sur le conflit dans le Haut-Karabagh contenait des images prises lors de la guerre en Syrie.

    «La partie azérie n’a publié aucune image de frappes sur les postions arméniennes ou le matériel de combat. Plusieurs images se sont avérées avoir été tournées en Syrie», a-t-il déclaré.

    Hostilités dans le Haut-Karabagh

    Guerre des images: la Défense azerbaïdjanaise montre des véhicules arméniens détruits – vidéo

    Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a partagé une vidéo d’une attaque sur un dispositif militaire arménien. Plus tôt dans la journée, la Défense arménienne avait elle aussi mis en ligne des images de frappes contre des blindés ennemis.
    En savoir plus
  • 20:15

    Erevan dément la déclaration de la Défense azérie au sujet de la prise de contrôle par cette dernière de l’autoroute Vardenis-Martakert.

  • 19:59

    L’Estonie envisage d’initier des consultations au Conseil de sécurité de l’Onu

    Le ministre estonien des Affaires étrangères, Urmas Reinsalu, a souligné la nécessité d’un règlement pacifique du conflit dans le Haut-Karabagh et a fait part de ses projets d’initier des consultations au Conseil de sécurité.

  • 19:33

    Les structures médiatiques de la Défense arménienne ont diffusé une vidéo montrant le matériel de combat dans le Haut-Karabagh.

    Sur ces vidéos, on voit un panache de fumée et le déplacement de chars. 

  • 19:03

    L’Arménie a fait appel à la Cour européenne des droits de l'Homme suite à la situation qui s’est créée au Haut-Karabagh, d’après la représentation du pays à la CEDH.

  • 18:55

    23 morts dont sept civils après une journée d'hostilités

    Les combats qui opposent depuis dimanche l'Azerbaïdjan aux forces du Haut-Karabagh, soutenues par l'Arménie, ont fait au moins 23 morts, dont sept civils, selon les affirmations des deux parties.

    Ce bilan est le plus lourd enregistré depuis 2016 dans ce conflit vieux de plus de 30 ans, constate l’AFP.

  • 18:17

    «Le peuple arménien est prêt à la guerre»: le Premier ministre promet de défendre son pays et le Haut-Karabakh

    Suite aux annonces de la mobilisation générale en Arménie, le chef du gouvernement, Nikol Pachinian, a tenu un discours à la nation pour avertir d’un éventuel conflit armé. Il a également assuré que son pays était prêt à défendre son territoire et celui du Haut-Karabakh.
    En savoir plus
  • 18:08

    Lors de son entretien avec Vladimir Poutine, Nikol Pachinian a souligné l’inadmissibilité que des forces extrarégionales s’ingèrent dans le conflit, informe le communiqué du gouvernement arménien.

  • 17:50

    L’Azerbaïdjan dément les informations sur des hostilités à la frontière avec l’Arménie

    Les informations sur des hostilités avec l’Arménie sont fausses, a déclaré Hikmet Gadjiev, conseiller du Président Ilham Aliyev.

    «Sur les réseaux sociaux circulent des informations sur des opérations prétendument menées à la frontière entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Ces informations sont fausses», a-t-il déclaré.

  • 17:46
    Hostilités dans le Haut-Karabagh
    Ministère azéri de la Défense
  • 17:37

    La Défense azérie annonce la prise d’une hauteur stratégique

    La hauteur de Mourov, située sur la crête du même nom, a été prise par l’Azerbaïdjan, a annoncé la Défense du pays.

    «À l’issue de l’opération, la principale autoroute Vardenis-Agdere reliant les territoires azerbaïdjanais occupés avec l’Arménie a été prise sous contrôle», est-il indiqué.

    Comme le précise le communiqué du ministère, «l’avantage militaire empêchera le transport de frets militaires supplémentaires d'Arménie vers Kelbajar et Agdera occupées. Le combat se poursuit».

  • 17:29

    Évaluant la situation, l’ex-Président soviétique Mikhaïl Gorbatchev a estimé que si l’une des parties décidait de gagner cela ne ferait qu’aggraver la situation et débouchera sur des affrontements pour des années.

  • 17:26

    Le nombre de civils azéris blessés dimanche a été revu à la hausse, selon le Parquet général du pays, et s’élève à 19. Ils ont été hospitalisés.

  • 17:09

    Vladimir Poutine exprime sa préoccupation

    Lors de son entretien téléphonique avec le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, le Président russe a exprimé sa sérieuse préoccupation face aux affrontements d’envergure dans le Haut-Karabagh, informe le service de presse du Kremlin.

    «Il a été noté qu’il était actuellement important de mettre en œuvre tous les efforts nécessaires pour prévenir la poursuite de l’escalade», indique le communiqué.

    Et de souligner que les hostilités devaient être arrêtées.

  • 16:52

    L’Azerbaïdjan peut lancer des attaques dans d'autres directions que vers le Haut-Karabagh, selon Nikol Pachinian

    «Il y a des menaces, mais nous ne nommerons pas les directions pour ne pas divulguer les informations du renseignement», a précisé le Premier ministre lors d'une réunion d'urgence du Parlement.

  • 16:38

    16 militaires arméniens morts dans les affrontements dans le Haut-Karabagh

    100 autres ont été blessés lors des combats sur la ligne de contact avec l'Azerbaïdjan, a ajouté la porte-parole du ministère arménien de la Défense, Chouchane Stepanian, en citant les autorités du Haut-Karabagh.

  • 16:13

    Le Premier ministre arménien admet la possibilité de reconnaître l’indépendance du Haut-Karabagh

    Un militaire arménien avec un drapeau de son pays (image d'illustration)

    Le Premier ministre arménien admet la possibilité de reconnaître l’indépendance du Haut-Karabakh

    Sur fond d’escalade des tensions au Haut-Karabakh, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian n’a pas exclu ce dimanche 27 septembre que son pays puisse reconnaître l’indépendance de la région.
    En savoir plus
  • 16:02

    Alerte aérienne dans le Haut-Karabagh

  • 15:53

    Le parlement azéri décide d'introduire la loi martiale dans plusieurs villes et régions

    Bakou

    L'Azerbaïdjan décide d'introduire la loi martiale dans plusieurs villes et régions

    Alors que les tensions dans le Haut-Karabakh sont vives, le parlement azerbaïdjanais réuni ce dimanche 27 septembre a décidé d’introduire la loi martiale dans plusieurs villes et régions du pays. Plus tôt, c’est l'Arménie qui avait décrété la mobilisation et la loi martiale.
    En savoir plus
  • 15:35

    L'épouse du Premier ministre arménien, Anna Hakobyan a annoncé se trouver dans la capitale du Haut-Karabagh, à Stepanakert.

  • 15:03

    Nikol Pachinian n'exclut pas que l'escalade du conflit puisse aller au-delà de la région et menacer la sécurité internationale

    «La guerre à grande échelle dans le Caucase du Sud, au seuil de laquelle nous nous trouvons, peut avoir les conséquences les plus imprévisibles et aller au-delà de la région, [...] menacer la sécurité et la stabilité internationales», a déclaré M.Pachinian dans une vidéo adressée à ses compatriotes.

  • 14:35

    L'OSCE appelle à arrêter les hostilités dans le Haut-Karabagh

    Le Premier ministre d'Albanie, président en exercice de l'OSCE, a appelé ce 27 septembre à un cessez-le-feu afin d'éviter une hausse du nombre de victimes.

  • 14:19

    Le ministère arménien de la Défense a relayé une vidéo du bombardement de chars azerbaïdjanais sur la ligne de contact dans le Haut-Karabagh.

    La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne, capture d'écran

    La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne

    Une vidéo intitulée «Destruction de chars azerbaïdjanais» a été publiée par le ministère arménien de la Défense, alors que des affrontements entre les forces arméniennes et azerbaïdjanaises ont éclaté aux premières heures de ce dimanche matin le long de la ligne de contact du Haut-Karabakh.
    En savoir plus
  • 14:07

    Sergueï Lavrov s'entretient avec ses homologues azerbaïdjanais et arménien sur l'escalade de la situation

    Durant ses conversations téléphoniques avec les ministres azerbaïdjanais et arménien des Affaires étrangères, Djeyhoun Baïramov et Zohrab Mnatsakanian, le chef de la diplomatie russe s'est dit inquiet face à l'escalade du conflit dans le Haut-Karabagh. Il a souligné la nécessité de mettre fin aux hostilités le plus vite possible.

  • 14:02

    Berlin pour un règlement pacifique dans la région

    Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, s'est dit préoccupé par l'escalade du conflit entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Il a appelé les deux parties à un cessez-le-feu immédiat.

  • 13:51

    Le conflit dans le Haut-Karabagh «ne doit être résolu que pacifiquement», selon l’Organisation du traité de sécurité

    «Nous estimons que ce conflit ne doit être résolu que pacifiquement. À ces fins, il existe un mécanisme reconnu à l’échelle internationale, le groupe de Minsk de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui s’occupe du règlement du conflit», a estimé le porte-parole de l’Organisation du traité de sécurité collective, Vladimir Zaïnetdinov.

    Haut-Karabagh

    Le conflit dans le Haut-Karabakh «ne doit être résolu que pacifiquement», selon l’Organisation du traité de sécurité

    Le conflit dans la région du Haut-Karabakh doit être résolu par la voie pacifique et avec l’intermédiaire du groupe de Minsk de l’OSCE, a déclaré à Sputnik le porte-parole de l’Organisation du traité de sécurité collective, une alliance comprenant la Russie.
    En savoir plus
  • 13:29

    La Géorgie se dit être prête à contribuer au règlement pacifique du conflit dans le Haut-Karabagh, selon le ministère géorgien des Affaires étrangères

  • 13:16

    Le président du Conseil européen, Charles Michel, a également appelé à la cessation des hostilités dans la région et au «retour immédiat aux négociations».

    «Les informations concernant les hostilités dans le Haut-Karabagh sont la source des plus graves inquiétudes», a-t-il indiqué sur Twitter. «L'action militaire doit cesser, de toute urgence, pour empêcher toute escalade. Un retour immédiat aux négociations, sans conditions préalables, est la seule voie possible».

  • 13:00

    Des victimes et des blessés dans le Haut-Karabagh

    Le porte-parole du Président du Haut-Karabagh a fait état de deux victimes, une femme et un enfant, parmi la population civile.

    Quant aux militaires, le secrétaire du Conseil de sécurité du Haut-Karabagh en a fait état d'une dizaine.

  • 12:51

    Le ministère turc des Affaires étrangères a condamné ce 27 septembre les actions de l'Arménie envers l'Azerbaïdjan et s'est déclaré prêt à lui apporter son soutien

    Drapeau turc

    Tensions dans le Haut-Karabakh: la Turquie assure à l’Azerbaïdjan son «soutien total»

    Un conflit majeur impliquant Erevan et Bakou pourrait entraîner l'intervention de la Turquie. Selon le ministère turc des Affaires étrangères, son pays est prêt à soutenir l'Azerbaïdjan «sous la forme que ce dernier souhaite».
    En savoir plus
  • 12:43

    Le Pape François appelle à la paix dans le Caucase

    En s'adressant aux croyants sur la Place Saint-Pierre au Vatican, le Pape François a affirmé prier pour la paix dans la région du Haut-Karabagh. Il a appelé les parties au conflit à le résoudre sans avoir recours à la force.

  • 12:39

    La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités

    La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités.

    le Haut-Karabakh

    La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabakh et appelle à cesser les hostilités

    Paris a appelé à «cesser immédiatement les hostilités» dans le Haut-Karabakh. La France se dit «vivement préoccupée» par ces affrontements. L'Union européenne a également demandé à ce que les tensions prennent fin.
    En savoir plus
  • 12:35

    Les Forces armées azerbaïdjanaises prennent sous leur contrôle une série de localités et de hauteurs dans le Haut-Karabagh

  • 12:32

    L'Arménie introduit la loi martiale

    Le cabinet des ministres arménien a annoncé l'introduction de la loi martiale et la mobilisation générale dans le pays, selon le Premier ministre d'Arménie Nikol Pachinian.

    Arménie, Erevan

    La loi martiale introduite en Arménie face aux événements dans le Haut-Karabakh

    Après une nouvelle escalade des tensions dans la région du Haut-Karabakh entre les parties azerbaïdjanaise et arménienne, cette dernière a décrété la loi martiale et la mobilisation générale. Plus tôt aujourd'hui, le Président du Haut-Karabakh avait introduit des mesures similaires.
    En savoir plus
  • 12:32

    Position de Moscou

    Le ministère russe des Affaires étrangères demande aux parties en conflit dans le Haut-Karabagh de cesser immédiatement le feu et d’entamer des négociations visant à stabiliser la situation.

    Ситуация в зоне карабахского конфликта

    Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabakh

    En réaction aux tensions qui ont éclaté ce 27 septembre dans le Haut-Karabakh, république autoproclamée du Caucase, Moscou a appelé les parties en conflit à cesser immédiatement le feu et à entamer des négociations visant à stabiliser la situation.
    En savoir plus
En direct
Le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabakh
+
Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
Tags:
tensions, Azerbaïdjan, Arménie, Haut-Karabakh
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook