International
URL courte
Par
13925
S'abonner

Une amibe «mangeuse de cerveaux» et appelée Naegleria fowleri a été découverte dans l’eau du robinet de la ville de Lake Jackson, au Texas. Les autorités locales ont averti la population qu’il ne fallait pas que l'eau rentre surtout dans le nez.

Les autorités de la ville texane de Lake Jackson ont exhorté les habitants à faire attention à l'eau du robinet après qu'un parasite qui affecte le système nerveux humain y a été détecté, selon un communiqué de presse publié le 26 septembre.

D’après la source, l'organisme, appelé Naegleria fowleri, provoque une méningoencéphalite amibienne primaire, laquelle se termine souvent par la mort.

«Lake Jackson a été informée de la présence de la Naegleria fowleri, une amibe "mangeuse de cerveaux", dans le réseau de transport d'eau», indique le communiqué.

Initialement, les habitants ont été invités à ne pas boire d'eau du robinet, à ne pas donner à boire aux animaux domestiques et à ne pas l'utiliser pour se laver mais ils ont ensuite été autorisés à l’utiliser après l’avoir fait bouillir. La population a par ailleurs été avertie qu’il ne fallait pas que l'eau rentre dans le nez.

«Les gens ne peuvent pas être contaminés par la Naegleria fowleri lorsqu'ils boivent de l'eau. L'amibe Naegleria fowleri ne provoque pas d'infection si elle est dans l'eau consommée par une personne, car le suc gastrique détruit l'amibe. Pourtant, l'amibe peut provoquer une infection si elle pénètre dans le corps humain par le nez», ont précisé les autorités.

Le danger fatal du jardinage

Auparavant, un Américain de 82 ans est décédé après avoir été infecté par une amibe, identifiée parmi l'espèce Acanthamoeba et vivant dans la terre, alors qu’il rempotait une plante.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
danger, eau, lutte contre les infections, maladies, amibe, Texas, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook