International
URL courte
Par
4412111
S'abonner

Le Président français a blâmé ce dimanche 27 septembre les responsables politiques libanais pour avoir trahi leur engagement pris au début du mois de former un gouvernement pour faire sortir le pays de la crise aggravée par l’explosion du 4 août au port de Beyrouth.

S’exprimant ce dimanche 27 septembre sur la situation au Liban, Emmanuel Macron a déclaré avoir pris acte de la «trahison collective» commise, selon lui, par les forces politiques libanaises qui n’ont pas respecté leur engagement de former un gouvernement.

D’après le Président, elles ont fait le choix de «privilégier leurs intérêts partisans au détriment de l'intérêt général du pays». Répondant aux questions des journalistes libanais, il a en outre affirmé qu'il avait honte pour les autorités libanaises.

Emmanuel Macron a tout de même souligné que la classe politique libanaise avait une «dernière chance».

«La feuille de route du 1er septembre demeure [...], elle est la seule initiative prise sur le plan national, régional et international [...], elle n'est pas retirée de la table [...] mais il appartient maintenant aux responsables libanais de saisir cette dernière chance eux-mêmes», a-t-il déclaré, cité par l’AFP.

Le rôle du Hezbollah

Le Hezbollah a également été évoqué par le locataire de l’Élysée qui a estimé que ce mouvement chiite «ne doit pas se croire plus fort qu'il ne l'est».

Le Hezbollah «ne peut en même temps être une armée en guerre contre Israël, une milice déchaînée contre les civils en Syrie, et un parti respectable au Liban. C'est à lui de démontrer qu'il respecte les Libanais dans leur ensemble. Il a, ces derniers jours, clairement montré le contraire», a-t-il déclaré.

Le soutien français

En outre, Emmanuel Macron a promis que la France n’abandonnera pas le peuple libanais dans la situation actuelle.

«La France restera engagée au côté de ses amis libanais, du peuple libanais. [...] Nous pensons à vous sans cesse, nous sommes là pour vous, et nous ne vous lâcherons jamais», a-t-il lancé.

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
explosion, Emmanuel Macron, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook