International
URL courte
Par
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
4833146
S'abonner

Le ministère turc des Affaires étrangères a annoncé qu’Ankara était prêt à aider l'Azerbaïdjan à la table des négociations ainsi que sur le champ de bataille dans le contexte de la nouvelle escalade des tensions dans le Haut-Karabakh, selon l’agence de presse turque Anadolu.

La Turquie est prête à fournir une assistance à l'Azerbaïdjan sur fond des tensions avec l’Arménie dans le Haut-Karabakh, a déclaré ce 29 septembre le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu.

«Nous souhaitons que le problème [du Haut-Karabakh, ndlr] soit réglé radicalement […]. Nous avons toujours été avec l'Azerbaïdjan sur le champ de bataille ainsi qu’à la table des négociations. Nous continuons d’être solidaires», a-t-il dit.

Une seule solution?

D’après M.Cavusoglu, il existe un seul moyen pour faire face à ce problème.

«L’Arménie doit quitter le territoire azerbaïdjanais. Tant que cela ne se produira pas, le problème ne sera pas résolu.»

Tensions dans le Haut-Karabakh

Les tensions dans le Haut-Karabakh sont montées d’un cran le 27 septembre. L’Arménie et l’Azerbaïdjan se rejettent la responsabilité du début des hostilités. Bakou affirme que la partie arménienne a été la première à avoir ouvert le feu en considérant son opération comme une contre-offensive. Pour sa part, Erevan assure que le Haut-Karabakh a essuyé des pilonnages aériens et de missiles menés par les militaires azerbaïdjanais. D’après le porte-parole du Président de la République autoproclamée du Haut-Karabakh, Vagram Pogosian, les tirs d’artillerie ont ciblé des agglomérations civiles.

La loi martiale a été décrétée en Arménie comme en Azerbaïdjan suite à la montée des tensions dans la région. Moscou ainsi que Paris ont exhorté les deux parties à cesser le feu et à commencer des négociations.

Un conflit de presque 30 ans

Le conflit pour le contrôle de la zone du Haut-Karabakh court entre les deux pays depuis près de 30 ans. La région azerbaïdjanaise avait unilatéralement proclamé son indépendance en 1991, avec le soutien de l’Arménie.

Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
Haut-Karabakh, Arménie, Azerbaïdjan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook