International
URL courte
Par
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
9433
S'abonner

Moscou est certain que les déclarations sur un éventuel soutien militaire apporté tant à l’Azerbaïdjan qu’à l’Arménie dans le conflit au Haut-Karabakh ne font que jeter de l’huile sur le feu. Il importe de convaincre les deux parties de revenir à la table des négociations, a déclaré le porte-parole du Kremlin.

Moscou est certain que les déclarations sur un éventuel soutien militaire apporté tant à l’Azerbaïdjan qu’à l’Arménie dans le conflit au Haut-Karabakh ne font que jeter de l’huile sur le feu. Il importe de convaincre les deux parties de revenir à la table des négociations, a déclaré le 29 septembre à la presse le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

«Le Kremlin estime en premier lieu qu’il est nécessaire d’arrêter immédiatement les tirs et les hostilités. Toutes les déclarations sur un soutien militaire ou une activité militaire ne font, sans aucun doute, que jeter de l’huile sur le feu. Nous nous y opposons catégoriquement», a-t-il souligné.

«Nous appelons tous les pays, surtout nos pays partenaires comme la Turquie, à faire tout pour persuader les parties en conflit à arrêter les tirs et à revenir au règlement pacifique de ce vieux conflit par des moyens politico-diplomatiques», a ajouté le responsable.

La Turquie se range du côté de Bakou

Le ministère turc des Affaires étrangères a annoncé plus tôt dans la journée qu’Ankara était prêt à aider l'Azerbaïdjan à la table des négociations ainsi que sur le champ de bataille face à la nouvelle escalade des tensions dans ce territoire contesté par les deux pays.

«L’Arménie doit quitter le territoire azerbaïdjanais. Tant que cela ne se produira pas, le problème ne sera pas résolu», a déclaré le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu.

Relance du conflit

Le conflit pour le contrôle du Haut-Karabakh date de près de 30 ans. Les tensions s’y sont brusquement aggravées le 27 septembre. L’Arménie et l’Azerbaïdjan se rejettent la responsabilité du début des hostilités.

 

Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)

Lire aussi:

Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Emmanuel Macron annonce la réintroduction du confinement en France métropolitaine
Armés de marteaux et de couteaux, des militants turcs et arméniens s’affrontent sur l'A7 - images
Tags:
Haut-Karabakh, Russie, Arménie, Turquie, Azerbaïdjan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook