International
URL courte
Par
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
112828
S'abonner

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense a publié une vidéo montrant la destruction d'un convoi militaire dans la zone des opérations dans le Haut-Karabakh.

La Défense azerbaïdjanaise a partagé une vidéo montrant la destruction d'un convoi militaire ennemi dans le Haut-Karabakh.

La vidéo met en évidence la détection puis les frappes contre des véhicules militaires sur une route à proximité de la ligne de démarcation.

En outre, le ministère azerbaïdjanais a livré son décompte des pertes parmi les forces armées arméniennes depuis le début du conflit, des chiffres qui ont été par ailleurs démentis par Erevan.

Selon Bakou, près de 200 chars et autres blindés, 228 pièces d'artillerie, huit lance-roquettes multiples Grad et un système de missiles S-300 ont été détruits. La partie azerbaïdjanaise a fait également part de lourdes pertes humaines du côté arménien.

Montée des tensions au Haut-Karabakh

La situation sur la ligne de démarcation du Haut-Karabakh, une république autoproclamée dans le Caucase, s’est aggravée le 27 septembre au matin.

Comme l’a annoncé la république autoproclamée, les militaires azerbaïdjanais ont ouvert le feu sur son territoire, faisant des victimes civiles. Bakou et Erevan se rejettent l’un l’autre la responsabilité de l’escalade. La loi martiale a été décrétée en Arménie, l’Azerbaïdjan n’a pas tardé à mettre en place une mesure similaire dans plusieurs villes et régions du pays.

Il s'agit de l’escalade la plus grave depuis 1994, date à laquelle la guerre pour l’indépendance du Haut-Karabakh est devenue «un conflit gelé» entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Le Haut-Karabakh disputé

L’ancienne région autonome du Haut-Karabakh, presque entièrement peuplée d'Arméniens, s’est séparée de la République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan en 1988. Elle est soutenue, mais à ce jour pas officiellement reconnue, par la République d’Arménie.

Les hostilités entre les Arméniens et l'armée azerbaïdjanaise, qui ont duré jusqu'en 1994, ont fait environ 15.000 morts et contraint près d'un million de personnes à quitter leurs foyers. Elles ont cessé après la trêve négociée avec la médiation russe le 12 mai 1994. Des négociations entre les deux pays impliqués, sous la supervision du Groupe de Minsk de l'OSCE, ont eu lieu depuis lors.

Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)

Lire aussi:

Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
convoi, conflit, Haut-Karabakh
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook