International
URL courte
Par
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
45310
S'abonner

Le ministère de la Défense du Haut-Karabakh, république autoproclamée du Caucase, a annoncé ce 1er octobre qu’un hélicoptère azerbaïdjanais avait été abattu. Plus tard dans la journée, l’Azerbaïdjan a démenti ces informations affirmant qu’il n’avait pas eu recours à des avions ou hélicoptères ce jeudi.

Ce jeudi 1er octobre, les forces armées du Haut-Karabakh ont abattu un hélicoptère azerbaïdjanais, a déclaré le service de presse du ministère de la Défense de cette république autoproclamée du Caucase sur Facebook.

L’appareil est tombé en territoire iranien, a-t-il ajouté.

«Le 1er octobre, des unités des Forces de défense [du Haut-Karabakh, ndlr] ont abattu un hélicoptère de combat de l’ennemi dans la zone sud de la ligne de contact […]. Il a chuté en territoire iranien», précise le communiqué.

Tensions dans le Haut-Karabakh

Le 27 septembre, les tensions autour de la région du Haut-Karabakh se sont intensifiées. Selon la république autoproclamée, les militaires azerbaïdjanais ont ouvert le feu sur son territoire en faisant des victimes civiles.

Bakou et Erevan se rejettent l’un l’autre la responsabilité de l’escalade. La loi martiale a été décrétée en Arménie ainsi qu’en Azerbaïdjan.

C’est l’escalade la plus grave depuis 1994, date à laquelle la guerre pour l’indépendance du Haut-Karabakh est devenue «un conflit gelé» entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Le 29 septembre, le Conseil de sécurité de l'Onu a réclamé dans une déclaration unanime un «arrêt immédiat des combats». L'Union européenne a jugé le 28 septembre la situation au Haut-Karabakh «très préoccupante» et toute ingérence dans cette région «inacceptable». De son côté, Moscou a exhorté les deux parties à cesser le feu et à commencer les négociations.

Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
Iran, hélicoptères, Haut-Karabakh, Azerbaïdjan, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook