International
URL courte
Par
5443
S'abonner

Une Américaine de douze ans vivant avec des parents négligeants est décédée d’un arrêt cardiaque provoqué par une anémie due à de multiples morsures de poux.

Une fillette de 12 ans originaire de Macon (Géorgie, États-Unis) est morte en août dans des circonstances moyenâgeuses: pendant près de trois ans, elle a été infestée par les poux, rapporte le New-York Post.

D’après ses informations, la fille vivait dans des conditions sanitaires déplorables et n’avait pas pris de douche la semaine précédent son décès. Le policier en charge de l’affaire affirme n’avoir jamais vu une «infestation de poux aussi grave».

«Homicide involontaire»

Les multiples morsures de ces insectes auraient provoqué chez la fillette une anémie contribuant à un arrêt cardiaque fatal, raconte le journal américain.

Les enquêteurs ont établi que les parents de la victime assumaient très mal leur rôle mais refusaient de faire adopter leurs enfants. Lundi 28 septembre, le juge a indiqué qu’il disposait de suffisamment de preuves pour les poursuivre pour «homicide involontaire» et «acte de cruauté».

Lire aussi:

Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo choc se propage sur la Toile
Véran sur le reconfinement: «On n'attendra pas qu'une nouvelle vague arrive pour prendre les bonnes mesures»
Faut-il s’attendre à la fermeture des écoles en cas de nouveau confinement? Blanquer précise
Tags:
parasites, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook