International
URL courte
Par
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)
257012
S'abonner

Alors que les combats se poursuivent dans le Haut-Karabakh, l’Arménie a rappelé son ambassadeur en Israël, reprochant à l’État hébreu de fournir des «armes ultramodernes» à l’Azerbaïdjan.

Erevan a rappelé pour consultation son ambassadeur en Israël en raison de livraisons par ce pays d’armes à l’Azerbaïdjan, a annoncé jeudi 1er octobre la porte-parole du ministère arménien des Affaires étrangères, Anna Nagdalian.

«Nous considérons comme inacceptables les livraisons par Israël d’armes ultramodernes à l’Azerbaïdjan, surtout au moment de l’agression azerbaïdjanaise soutenue par la Turquie», a expliqué la porte-parole.

Combats meurtriers dans le Haut-Karabakh

Le 27 septembre, Bakou a annoncé que les forces armées arméniennes avaient attaqué des localités situées sur la ligne de contact dans le Haut-Karabakh, région peuplée majoritairement d’Arméniens et théâtre d’un conflit gelé depuis 1994.

Pour sa part, Erevan a accusé Bakou d’avoir lancé une offensive contre l’enclave, avec attaques aériennes et tirs de missiles. La mobilisation générale a été décrétée en Arménie.

Moscou, Paris et Washington prônent l’arrêt des hostilités

Emmanuel Macron, Vladimir Poutine et Donald Trump ont adopté ce 1er octobre une déclaration conjointe exhortant à arrêter immédiatement les hostilités au Haut-Karabakh.

Ils ont adressé leurs condoléances aux familles des personnes tuées depuis la reprise des combats et ont appelé Bakou comme Erevan à reprendre les discussions en vue de régler le conflit.

Dossier:
Nouvelle escalade dans le Haut-Karabakh (88)

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
armes, Azerbaïdjan, Haut-Karabakh, Arménie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook